Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

18 février

Livre d'Esther 4,1.3-5.12-14.

 

En ces jours-là, la reine Esther, dans l’angoisse mortelle qui l’étreignait, chercha refuge auprès du Seigneur. Se prosternant à terre avec ses servantes du matin jusqu’au soir, elle disait : « Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, tu es béni. Viens à mon secours car je suis seule, et je n’ai pas d’autre défenseur que toi, Seigneur. Car je vais jouer avec le danger.

Dans les livres de mes ancêtres, Seigneur, j’ai appris que ceux qui te plaisent, tu les libères pour toujours, Seigneur. Et maintenant, aide-moi, car je suis solitaire et je n’ai que toi, Seigneur mon Dieu. Maintenant, viens me secourir car je suis orpheline, et mets sur mes lèvres un langage harmonieux quand je serai en présence de ce lion ; fais que je trouve grâce devant lui, et change son cœur : qu’il se mette à détester celui qui nous combat, qu’il le détruise avec tous ses partisans. Et nous, libère-nous de la main de nos ennemis ; rends-nous la joie après la détresse et le bien-être après la souffrance. »

 

Pour lire les textes du jour, rendez-vous sur l'AELF  

 

 

Méditation proposée par le P. Jean-Christophe Carpentier

La reine juive Esther ressent une grande angoisse devant le projet du roi Xerxes de massacrer les juifs en terre étrangère. Dans sa prière de détresse, elle demande à Dieu de pouvoir changer le cœur de son ennemi « fais que je trouve grâce devant lui, et change son cœur ».

Orientation pour la journée : l’occasion pour moi aujourd’hui de prier particulièrement pour ceux qui sont victimes d’antisémitisme dans le monde mais aussi dans notre pays, se rappeler que les juifs sont nos frères aînés dans la foi et que nous avons à unir nos cœurs selon la volonté de Dieu. Mais je n’oublie pas non plus de prier pour la conversion des cœurs des « ennemis » qui ne respectent pas la liberté religieuse, la couleur de peau, la différence.