Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Eucharistie

"La Sainte Eucharistie, c'est Jésus, c'est tout Jésus !"

On a beaucoup parlé de Charles de Foucauld et de son attachement à l’Eucharistie en insistant sur quelques thèmes qui lui sont chers :

  • L’Eucharistie comme présence de Jésus, une présence dont Charles parle d’une façon très concrète

« Vous êtes, mon Seigneur Jésus, dans la sainte Eucharistie ! Vous êtes là, à un mètre de moi, dans ce tabernacle ! [...] Vous n’étiez pas plus près de la sainte Vierge pendant les neuf mois qu’elle vous porta dans son sein que vous ne l’êtes de moi quand vous venez sur ma langue dans la communion ! [...] Être seul dans ma cellule et m’y entretenir avec vous dans le silence de la nuit, c’est doux, mon Seigneur ; et vous êtes là comme Dieu, ainsi que par votre grâce ; mais pourtant, rester dans ma cellule quand je pourrais être devant le saint sacrement, c’est faire comme si sainte Magdeleine, quand vous étiez à Béthanie, vous laissait seul et quittait votre corps bien-aimé, pour aller penser à vous seule dans sa chambre...  »

  • Son désir de multiplier le nombre des messes célébrées et le nombre des tabernacles :
  1. « Les frères et sœurs travailleront à accroître le nombre des messes, et surtout à en accroître le nombre chez les peuples infidèles. [...].
  2. Les frères et sœurs travailleront à augmenter le nombre des Tabernacles dans lesquels réside en permanence la Sainte Eucharistie, et surtout à en augmenter le nombre en pays infidèle. Ils s’efforceront de développer le culte de la Sainte Eucharistie, les adorations, expositions, bénédictions du Très Saint Sacrement, et surtout de les développer dans les pays infidèles. »

On sourit souvent devant ces expressions de Charles et on passe vite (“on ne dirait plus comme ça aujourd’hui !...”)
Mais elles cachent des intuitions très profondes qui peuvent nourrir notre foi et notre propre attachement à l’Eucharistie.

  • L’attachement à la personne de Jésus et le désir de le retrouver où il est. 

Et, dans l’Eucharistie, Jésus est là !
Même si ça demande toute ma foi, même s’il est parfois bien silencieux, même si mon cœur est sec, Jésus est là...

« Sécheresse et ténèbres : tout m’est pénible : sainte communion, prières, oraison, tout, tout, même de dire à Jésus que je l’aime... 

Pour en lire plus, cliquez ici

Marc Hayet
                                Petit frère de Jésus