Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Jules Chevalier - Prêtre et fondateur du diocèse de Bourges

Le diocèse de Bourges s'honore d'un Serviteur de Dieu en la personne du Père Jules Chevalier. Natif de la Touraine (Richelieu), sa famille s'installe en Berry à Vatan. Désireux d'être prêtre, il suivra le cursus du petit séminaire (St Gaultier) et du grand séminaire de Bourges. C'est là qu'il découvrit la spiritualité du Sacré-Cœur de Jésus en écho à une lettre pastorale de Mgr De Villèle, archevêque de Bourges.

Dans son carnet de notes il dit combien cette contemplation du Christ à travers son CŒUR exprime son expérience spirituelle profonde. Dès lors, il envisage de créer un groupe de missionnaires. Après trois lieux où il est vicaire (Chatillon-sur-Indre, Ivoy-le-Pré, Aubigny-sur-Nère), il est nommé à Issoudun et y arrive à l'automne 1854.

Nous sommes à la veille de la proclamation du dogme de l'Immaculée Conception de Marie. Jules Chevalier passe un contrat avec Marie. Au terme d'une neuvaine de prière, le 8 décembre, il reçoit la promesse d'une somme d'argent pour des missions. Il y reconnaît le signe de la Vierge Marie. Il discerne avec l'autorité diocésaine, et en septembre 1855, le vicaire général installe la première communauté des Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus à Issoudun, à l'emplacement de l'actuel sanctuaire marial.

En fidélité à la promesse faite à Marie, il lui donne le nom de NOTRE-DAME DU SACRE-CŒUR. Un vocable qui rencontrera un succès fulgurant. P. Chevalier décide de construire l'actuelle basilique et les locaux d'Issoudun.

 

Aujourd'hui, les Missionnaires du Sacré-Cœur et les deux Congrégations féminines (les Filles de Notre-Dame du Sacré-Cœur et les Sœurs Missionnaires du Sacré-Cœur) liées au P. Chevalier, leur fondateur, regroupent quelque 5000 religieux et religieuses, présents sur tous les continents. Des laïcs sont associés à leur mission. Un groupe de prière international se met en place : la Fraternité Notre-Dame du Sacré-Cœur. Une revue assure le lien entre tous : les ANNALES d'ISSOUDUN.

L'œuvre du P. Jules Chevalier ouvre le diocèse à l'universel. En effet, on peut dire que l'Église diocésaine du Berry est l'Église-mère de plusieurs diocèses dans le monde, particulièrement celui de Bereina en Papouasie-Nouvelle-Guinée, celui de Tarawa aux Iles Gilbert (Kiribati) et celui de Kaolack au Sénégal.

Mgr Armand Maillard a instruit la cause en béatification et canonisation du Père Jules Chevalier et a remis au St Siège l'ensemble de l'enquête diocésaine. Nous sommes dans l'attente d'un miracle opéré par l'intercession du Serviteur de Dieu pour envisager sa béatification.

Issoudun et le Centre Jules Chevalier, en raison de leur situation centrale au plan géographique, est le lieu de nombre de réunions diocésaines. Pour en savoir plus, consulter le site www.issoudun-msc.com et www.misacor.org .