Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Mon Synode sur les jeunes : Frédéric Marès

Place aux scouts d'Europe cette semaine avec le témoignage de Frédéric Marès, responsable en Berry pour ce mouvement emblématique de la jeunesse chrétienne. Il a quelque-chose à nous dire à ce sujet.

Que penser d’un synode sur les jeunes, la foi, le discernement vocationnel ? Se réunir pour réfléchir est toujours bon ! A l'issue de la réflexion, si les réponses n'apparaissent pas clairement, les remarques et interrogations qui en émergent rendent le regard plus alerte et attentif, permettant ainsi à l'Esprit Saint de souffler et aux personnes de mieux agir en situation.

Pour les jeunes que nous côtoyons, beaucoup de questions surgissent au regard de l'histoire de l'Église et du monde ; des églises qui se vident alors que la population ne cesse de croître, des choix politiques concernant la vie, la famille, le pays et l’économie, des déchirures et des conflits au nom d'idéologies contradictoires, y compris au sein même de l'Église... les Guides et Scouts d'Europe vivent au cœur de ce monde. Ils ont soif d'action, de responsabilité, d'exemplarité. Ils cherchent à vivre une rencontre personnelle avec le Seigneur, développant leur intériorité.

Ils ont soif d'action, de responsabilité, d'exemplarité. Ils cherchent à vivre une rencontre personnelle avec le Seigneur, développant leur intériorité.

Le scoutisme est bien la préparation au service : « Je m'engage à servir de mon mieux Dieu, l'Église, ma patrie et l’Europe ». Après leur jeunesse dans le mouvement scout, ou de service dans le mouvement, nous retrouvons bien souvent ces mêmes anciennes guides et scouts, cheftaines et chefs en responsabilité dans différents groupes, y compris ecclésiaux. Ils n’hésitent pas à s’engager généreusement, donnant de leur temps pour transmettre leur foi aux plus jeunes, s’engageant dans les missions d’Église, et au-delà parfois dans une vocation religieuse.

Ce synode sur les jeunes et la vocation les concerne directement. Ils souhaiteraient trouver une place dans leurs paroisses, pouvoir toujours plus fortifier leur foi par les enseignements, par des temps spirituels plus personnels, et agir pour le bien. Dans le scoutisme, la présence des prêtres (qui découvrent parfois le scoutisme) et partagent leur idéal, et qui les guident dans leur rencontre avec le Seigneur est très importante.

Pour ces jeunes, l'Église d'aujourd'hui n'a pas besoin d'être révolutionnée. Ils souhaitent plutôt qu'elle soit fidèle à son enseignement et recherche l'exemplarité. Le pape François incarne bien cet équilibre.

Nous attendons de l'Église et de l'évêque en Berry son soutien et sa lumière car sans Dieu et sans elle, l'éducation scoute serait bien incomplète. Une communication directe avec notre Evêque, les rencontres fréquentes sont encourageantes et aident nos jeunes à se sentir en lien et bien intégrés à leur diocèse. Ils feront leur possible pour être présents le 14 octobre à Issoudun, si leurs engagements divers et nombreux leur permettent.

Frédéric Marès
Responsable scouts d'Europe en Berry

Le 2 août 2017

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.