Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Les chemins de St Jacques avancent en Berry !

Mardi 25 avril dernier, Mgr Maillard a réuni à Issoudun les personnes accueillant des pèlerins dans le diocèse pour envisager l’évolution des chemins de Saint Jacques de Compostelle.

Ils étaient une petite dizaine mardi 25 avril dernier à avoir pu répondre à l'invitation de Mgr Maillard concernant l'avenir des chemins de Compostelle en Berry. Un invité était présent pour nourrire les échanges avec notre archevêque, M. Pierre Gardères, diacre du diocèse de Tarbes et Lourdes, puisqu'originaire de Bagnère-de-Bigorre.

M. Gardères, responsable des chemins de Saint-Jacques en son diocèse, a pu témoigner de son expérience et des divers outils mis en place pour aider notre diocèse à avancer. Il y a en effet beaucoup à faire pour fluidifier l'accès aux informations et la concentrer intelligemment dans le but de fournir aux pèlerins tous les renseignements utiles et suffisants pour leur marche.

C'est donc ponctué par l'accent chantant du Sud-Ouest que les échangent ont pu se tenir. Les profiles étaient divers : accueillants, hospitaliers, représentants de paroisses, personnes souhaitant accueillir, etc.

Chacun a tenu a affirmer la richesse des échanges avec les pèlerins. Accueillir ce n'est pas simplement faire à manger, laver le ligne et proposer un lit, etc. C'est avant-tout s'enrichir, partager, témoigner et surtout recevoir beaucoup des pèlerins de passage. Leur sensibilité face au pèlerinage des chemins de Saint-Jacques de Compostelle montrait leur motivation à être acteurs de l'élan que souhaite insuffler Mgr Maillard.

Mais si les personnes présentes se donnent déjà beaucoup, personne n'a assez de temps pour endosser le rôle de référent diocésain demandé par notre archevêque.

Les recherches se poursuivent et quelques noms ont d'ores et déjà été évoqués. Gageons qu'un responsable soit rapidement trouvé pour endosser ce rôle clef qui pourrait changer pas mal de choses sur les chemins berrichons !

 

François Chasseriau

Le 27 avril 2017

 

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.