Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Ce dimanche 10 avril...

Dimanche 10 avril, après Bourges et St Amand-Montrond, après plusieurs mois de préparation, c’est au tour des paroisses du Blanc et de Tournon-St-Martin d’accueillir la 3° rencontre organisée par le Conseil Diocésain de la diaconie.

Organisé de concert avec l’aumônerie des gens du voyage, l’abbaye de Fontgombault et nos deux paroisses, le Conseil Diocésain souhaitait que les fidèles se rencontrent, dans la diversité de leur mode de vie, en présence de notre évêque.

Dès 9h00, les moines accueillaient dans une abbaye qui, pour l’occasion, était parée de tous ses atours. Autour d’un café, les premiers arrivés faisaient connaissance et commençaient à se mélanger. Fils de St Benoît, voyageurs et paroissiens brisaient la glace en toute simplicité, presque naturellement. Il faut dire qu’une succession de visites, avait permis de préparer l’évènement. Les curés de la paroisse se sont déplacé plusieurs fois sur le terrain des voyageurs, tout comme le père abbé et quelques frères venus passer une après-midi sur leur terrain au milieu des caravanes. Les membres du service diocésain de la diaconie ont régulièrement fait le trajet depuis Bourges, pour venir au presbytère et sur les lieux de résidences des familles de manouches. Enfin, plusieurs réunions se sont déroulées à l’abbaye pour planifier l’évènement. Bref, ce jour fut précédé d’une série de « visitations ».

Après le temps d’accueil, chacun pouvait trouver une place sous l’un des petits chapiteaux montés la veille devant l’abbatiale, et décorés par les grandes icônes chères au Père Pascal Plouvin, aumônier des gens du voyage. Une série de témoignage permit aux communautés de se présenter : service diocésain de la diaconie, communauté monastique, voyageurs et paroisses : tous eurent un temps de paroles. En plus de cela, Loïc Bonneau, gérant de l’entreprise AB-Bâtisseurs, témoignait de son expérience professionnelle avec des jeunes issus de la communautés des gens du voyage, embauchés et formés dans son entreprise depuis déjà 6 ans. Malgré les à-priori de chacun, une relation de confiance et de fraternité s’est créée, qui va au-delà des rapports entre patron et salariés, puisque Mr Bonneau fut invité à la confirmation de son apprenti, partageant avec eux cette fête de la Foi, et vivant un accueil familial rituel au sein de leur communauté. Après 5 ans d’apprentissage et 3 diplômes obtenus (cap de maçon et de carreleur), Emmanuel, l’apprenti devenu un pilier de l’entreprise, s’est vu remettre un prix honorifique à Châteauroux, pour son parcours professionnel exemplaire, par les membres de la société de la Légion d’Honneur, et en présence du préfet et d’un député. La maman de Manu pu témoigner de son bonheur et de sa joie pour cette reconnaissance sociale et professionnelle. Pour son patron, cette cérémonie fut vécue comme une véritable célébration.

A la suite de ces prises de paroles, l’ensemble des fidèles se retrouvait dans l’abbatiale de Fontgombault, pour une messe solennelle présidée par Mgr Maillard. Ce fut une célébration peu banale, mêlant guitare manouche, grégorien monastique et chants paroissiaux. Un véritable défi liturgique, dans lequel chacun su faire place à l’autre pour un temps de prière qui réussit à conjuguer le recueillement et l’expression festive de la Foi, la solennité et la convivialité. Pendant la messe, quelques moines durent s’employer à rajouter des chaises au fond de l’abbatiale plus que bien remplie. Beaucoup se souviendront du chant marial pris à l’unisson par toute l’assemblée, au rythme des guitares mêlées des jeunes de Tournon et des voyageurs. Comme le dira plus tard un membre du Conseil Pastoral du Blanc, ce fut une très belle expérience d’Eglise, dans laquelle des gens très divers, et aux sensibilités spirituelle si variées furent unis dans la confession de la même Foi et la communion au même corps.

A l’issue de cette grand’messe, ceux qui le souhaitaient se sont retrouvés dans les jardins de l’hôtellerie. Sur un immense barbecue, les frères de l’abbaye, rapidement relayé par les gens du voyage, faisaient griller une des vaches de la ferme et offraient la viande à l’ensemble des très nombreux convives. Un grand buffet rassemblait les plats partageables apportés par les paroissiens. Et tandis que nombre d’enfants s’égayaient entre les arbres, les adultes continuaient à se mélanger pendant le repas. Assiette à la main, Mgr Maillard déambulait d’une table à l’autre, prenant ainsi le temps de rencontrer le plus grand nombre possible. Dans un coin, les guitaristes paroissiens et manouches s’étaient mis ensemble, pour échanger sur leurs pratiques de musique liturgique. Aux divers habitants du territoire s’étaient également joint des fidèles venus de plus loin (Bourges et Châteauroux), voire même quelques habitués de l’abbaye en provenance d’autres diocèse, et quelques peu surpris du style inhabituel en ces lieux !

L’après-midi, fut consacré à une catéchèse de notre archevêque, sur l’année de la miséricorde, suivie de celle d’un des moines qui expliquait le sens de l’indulgence plénière. Car de fait, pour l’occasion, notre archevêque avait souscrit à l’idée d’attribuer au grand portail de l’abbatiale, le statut de Porte-Sainte. Après l’office de none, l’ensemble des fidèles a suivi la statue de la Vierge-Marie que portaient les voyageurs. Au rythme de la prière, la procession s’est déployée dans les jardins de l’abbaye, permettant à certain de contempler le chevet pour la première fois, avant de revenir passer cette porte pour célébrer ainsi le Jubilé de la Miséricorde. Ce fut là une belle manière de clôturer cette journée : passer la porte qui permet d’entrer dans des relations nouvelles entre communautés différentes, passer par le même Christ, pour entrer plus avant dans la même Eglise, en venant pourtant d’origines très diverses.

Gageons que ce rassemblement inaugure un temps de fraternité et de collaboration pastorale fructueux, et prions pour cela !

 

P. Patrick Guinnepain

Curé de la paroisse du Blanc

Le 27 avril 2016

paroisse-leblanc-tournon.catholique.fr

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.