Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Avent - Mercredi 20 décembre

Aujourd'hui et chaque jour de l'Avent retrouvez l'Évangile du jour, l'éclairage d'un prêtre ou diacre diocésain suivi d'une surprise unique ! Vivez l'Avent avec l'Église en Berry !
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    Au sixième mois d’Élisabeth,
l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu
dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille vierge,
accordée en mariage à un homme de la maison de David,
appelé Joseph ;
et le nom de la jeune fille était Marie.
    L’ange entra chez elle et dit :
« Je te salue, Comblée-de-grâce,
le Seigneur est avec toi. »
    À cette parole, elle fut toute bouleversée,
et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
    L’ange lui dit alors :
« Sois sans crainte, Marie,
car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
    Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ;
tu lui donneras le nom de Jésus.
    Il sera grand,
il sera appelé Fils du Très-Haut ;
le Seigneur Dieu
lui donnera le trône de David son père ;
    il régnera pour toujours sur la maison de Jacob,
et son règne n’aura pas de fin. »
    Marie dit à l’ange :
« Comment cela va-t-il se faire,
puisque je ne connais pas d’homme ? »
    L’ange lui répondit :
« L’Esprit Saint viendra sur toi,
et la puissance du Très-Haut
te prendra sous son ombre ;
c’est pourquoi celui qui va naître sera saint,
il sera appelé Fils de Dieu.
    Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente,
a conçu, elle aussi, un fils
et en est à son sixième mois,
alors qu’on l’appelait la femme stérile.
    Car rien n’est impossible à Dieu. »
    Marie dit alors :
« Voici la servante du Seigneur ;
que tout m’advienne selon ta parole. »

Alors l’ange la quitta.

 

EXPLICATION DE L'ÉVANGILE PAR LE PERE PHILIPPE REGNAULT DE LA MOTHE

C’est encore Saint Luc qui nous parle de la conception de Jésus et c’est Marie qui est au centre. C’est elle qui converse avec l’ange (toujours lui !!), c’est elle qui pose question et c’est elle qui donne son accord. Le « oui » de Marie entraine toute l’histoire du salut vers le chemin où Dieu souhaite nous entrainer. Mais pour autant nous de devons pas la considérer comme « la quatrième personne de la Trinité » ni comme l’égale de Dieu. Beaucoup de piétés semblent lui donner une place plus grande que celle de l’Esprit, voire même du Fils.

Le Magnificat de Marie exprime bien son humilité devant le Tout Puissant. De toute sa vie elle a mené une existence humble et cachée. Son accord n’est pas sans lui poser problème sur l’instant mais sa confiance est totale.

Aujourd’hui, je vous propose de vous demander comment vous considérez votre dévotion à Dieu par Marie.

 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour découvrir la surprise du jour !

 

Pour consulter les textes des jours précédents, cliquez ici