Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

QUEL EST LE SENS DU CARÊME

 

Quel est le sens du Carême ?

 

Le carême est un temps de conversion qui nous permet de nous réordonner à Dieu. Il serait erroné de penser qu’il s’agisse, avant tout, de devenir meilleur ou de déployer notre personnalité. Il s’agit de Dieu. Il s’agit de Lui donner toute la place dans notre vie afin que cette dernière soit vraiment ordonnée ou réordonnée si vous préférez. L’effort du carême consiste à donner à Dieu sa vraie place au détriment de notre petit confort.

 

Du mercredi des Cendres, qui nous rappelle que notre vie sur terre n’est qu’un passage, à la nuit de Pâques qui commémore la Résurrection du Christ, venu libérer tous les hommes du poids de leurs entraves et proposer l’amour à tous, il y a quarante jours de préparation.

Pour atteindre ce nombre symbolique, il faut enlever les cinq dimanches du Carême ainsi que le dimanche des Rameaux, qui ne sont pas des jours de pénitence. En effet, même pendant le Carême, nous sommes invités, le dimanche, à célébrer la Résurrection du Seigneur.

 À travers la messe de chacun de ces jours de Carême, l’Église nous donne un nouvel élan pour profiter pleinement de ce temps de Carême.

 

Pendant le Carême, chaque chrétien doit accomplir le précepte du jeûne le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint et celui de l’abstinence chaque vendredi, ainsi que la confession et la communion.  Le jeûne consiste à faire un seul repas pendant la journée, avec une alimentation frugale le matin et le soir. On ne doit rien manger entre les repas, sauf cas de maladie. La loi du jeûne s’applique à tous ceux qui sont majeurs, jusqu’à l’âge de 59 ans. (Rappel : mercredi des Cendres et Vendredi Saint) L’abstinence est le fait de se priver de viande (rouge, blanche ou dérivée). La loi de l’abstinence s’applique à tous ceux qui ont plus de 14 ans. (Rappel : chaque vendredi).

 

En plus, chacun de nous essaie de trouver une résolution pour rapprocher sa vie du modèle du Christ par la prière, le jeune et le partage. Quels efforts peut-on faire au 21ème siècle ? N’essayons pas de les multiplier mais soignons-en quelques-uns en veillant à nous mettre en présence de Dieu par la foi, l’espérance et la charité.

 

D’après http://qe.catholique.org/425-le-careme/