Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Retour sur le pèlerinage 2007

Annick et Antoinette nous avaient convié à nous retrouver dans la joie pour partager ce que nous avons vécu à Lourdes au pèlerinage LCE de septembre dernier, alors que résonnent encore en nous les merveilleuses homélies de Mgr Dubost. Nous nous retrouvons donc, 56 personnes, ( dont 36 qui viennent de vivre ce pèlerinage ), au Monastère des Annonciades, où les Sœurs nous accueillent toujours si chaleureusement.

« Laissez-vous regarder……… laissez-vous réconcilier »

« Ce qui nous rassemble avec les autres, c’est que Dieu nous aime »                                                  

« Nous avons tous besoin de grandir dans l’amitié et dans l’amour……laissez-vous grandir au soleil de Dieu »

« Si nous sommes le corps du Christ,…. ces corps abîmés sont le corps du Christ »

« Ce qui fait notre unité, c’est d’entendre Dieu qui  prononce notre prénom et qui nous donne la vie »

« Regardez-la, Marie ,regardez-la, elle danse……écoutez comme il est beau le chant de notre terre »

                                                                                                                                            Mgr Dubost

 

 

Merci au Père Francis Lebrun, notre prêtre référent, d’avoir célébré l’Eucharistie  en action de grâce pour ces moments si forts vécus ensemble, et en 

communion avec nos défunts. Merci à Marie-Berthe d’avoir puisé dans le livret du pèlerinage pour nous faire chanter…….

Tu nous invites à l’espérance, malgré la peur, malgré la nuit,

Tu nous invites à l’espérance, car toi, Seigneur, tu es la vie.

cette Espérance qui avait aussi réuni tout notre diocèse à Issoudun, à la Pentecôte 2007.

 

 LCE 18 qui est actuellement composé de 80 personnes, a débuté avec 4 personnes il y a 12 ans

                        40 personnes sont venues au pèlerinage à Lourdes cette année  ( 25 en 2006 )

                        dont 14 personnes nouvelles pour lesquelles les responsables se présentent :

-         Père Francis Lebrun, prêtre référent, qui a accueilli avec joie l’appel de Mgr Barbier. Il connaît bien LCE puisqu’il a déjà été invité à célébrer pour ce mouvement.

-         Annick Tierrie, Déléguée de LCE 18 depuis cette année, en remplacement deMonique Belleteix, fondatrice de LCE pour le Cher et responsable depuis l’origine, un grand merci Monique. Annick qui était son adjointe depuis 5 ans, en est à son 11ème pèlerinage LCE.

-         Antoinette Thomas, responsable adjointe, empêchée à la dernière minute de venir à Lourdes pour des raisons de santé, et qui a apprécié le courrier et les coups de fil qui lui ont permis de rester en communion avec nous.

-         Myriam Bernard, invitée par LCE en temps que Déléguée diocésaine à la Pastorale de la Santé. Ce service diocésain a pour mission de faire le lien entre le monde de la santé (malades et soignants) et l’Eglise. Membre actif de l’Hospitalité du Berry depuis plusieurs années, elle connaît bien Lourdes et les pèlerinages.

 

LCE, c’est une grande famille,  ( « je vous trouve tous un air de famille avec Dieu » nous a dit Mgr Dubost, «  nous sommes enfants de Dieu » ), où chacun a sa place, dans laquelle nous sommes tous responsables les uns des autres, nous sommes tous en mission et en rémission. Si le pèlerinage à Lourdes en est le temps fort, cet extraordinaire pèlerinage joyeux et radieux doit se continuer toute l’année par des visites, des coups de téléphone, une écoute, un soutien mutuel, une attention pour faire connaître les personnes touchées par le cancer, personne ne doit rester seul avec sa maladie. LCE, c’est le malade par le malade, comme Annick aime à le répéter. Merci à toi, Annick, toujours disponible, si attentive à chacun et chacune d’entre nous, avec respect et discrétion.

 

Ce fut ensuite le partage du vécu de ce pèlerinage en donnant la parole en premier aux personnes venues pour la 1ère fois. Le temps a manqué pour que chacun s’exprime, mais quelques « anciens » ont fait part, hors réunion, de leurs réflexions, celles-ci figurent dans ce compte-rendu.

Il faut dire d’abord que tous, nous avons été «  émerveillés » par la qualité des célébrations liturgiques et des

  homélies de Mgr Dubost . Un grand merci à tous, aux délégations qui ont préparé ces journées, au Père  Francis Aylies, extraordinaire « fil vert »,  à Cécile et Jean-Noël qui nous ont fait chanté ( notre Cécile « la petite » qui sait si bien faire chanter une assemblée à la cathédrale de Bourges, s’est reconnue avec joie dans leur façon d’animer ) , aux enfants, à tous les organisateurs. Bravo pour ce tableau de  « l’Enfant prodigue » et son utilisation pendant les 4 jours, bravo aussi pour l’idée des bâtons qui ont symbolisés chaque jour le thème de la réconciliation. Ce bâton porté pour LCE 18 par Lucien en procession à l’autel le 1er jour, à la grotte le dernier jour, bâton de pèlerin qui nous a encore accompagné ce matin tout au long de la messe, merci Lucien.. Nous avons vécu un temps très fort ainsi que le montrent les témoignages suivants :

 

« j’ai ressenti cet accueil chaleureux……très impressionnée par les célébrations liturgiques. j’ai beaucoup pleuré au moment de l’Onction des malades……je me suis transformée, j’ouvre mon cœur vers les autres……j’ai appris que le Christ vient nous sauver……j’ai reçu une force qui me ressource pour l’année » Colette

« je remercie les amies qui m’ont invité à venir……Solange, mon épouse, avait souhaité venir au pèlerinage LCE cette année mais la maladie l’a emportée avant de pouvoir réaliser ce souhait……j’ai été heureux de le faire avec elle, présente autrement……pèlerinage éblouissant de joie de vivre, avec des célébrations d’une qualité exceptionnelle… …génial, comme disent les jeunes, ce principe du parrainage pour l’onction des malades. On m’a demandé d’être le parrain de Jeanne que je ne connaissais pas : moment de partage très fraternel et de communion intense

entre les deux personnes, ressenti par toute l’assemblée » Lucien

            « j’avais à choisir entre 3 pèlerinages, j’ai choisi LCE et je ne cesse d’en rendre grâce…

…j’ai aussi appris à conduire un fauteuil roulant et ce n’est pas si facile »  Jeanine

            « je connaissais Lourdes avec le Secours catholique……avec LCE, les célébrations nous transportent et nous aident à retrouver la foi de l’intérieur……pendant le sacrement des malades, j’ai eu l’impression de sentir quelque chose de profond et j’ai pensé très fort à ma maman »Danièle

            « j’ai appris mon cancer en janvier……chimiothérapie……famille éloignée……c’est à Issoudun, lors de Pentecôte 2007, que le P. Massip m’a mise en relation avec Geneviève ( la mission du prêtre est de faire des liens dit-il ) qui m’a accompagnée pour ma radiothérapie heureusement finie fin août. J’avais tellement envie d’aller à Lourdes, pour retourner à la source,

que j’étais prête à y aller à 4 pattes……Trop fatiguée pour assister à la célébration d’ouverture, dès le lendemain j’ai pu me rendre utile en étant l’ange gardien de Marguerite qui a tendance à perdre l’équilibre. Le livret, formidable……les célébrations, un enchantement……LCE à Lourdes, c’est une bulle d’amour……beaucoup de fraternité : les liens se font tout de suite très simplement……le prêtre qui m’a donné l’Onction des malades s’est présenté, je devenais quelqu’un, quelle grâce cette proximité du prêtre……merci à Mgr Dubost……la présence est essentielle quand on est malade : 3 collègues sur 40 ont bougé pendant ma maladie……comment vivre l’après pélé sur Châteauroux ?  Souhaite qu’une équipe dans l’Indre se mette en place et marche ensemble avec le Cher »  Nathalie

                « j’ai été heureux de ces 4 jours extraordinaires……j’ai redécouvert le lieu (vu en touriste avant ) la chapelle, les offices, les chants……quelle présence et quelle espérance……quelle chance  d’aller dans cette bulle d’amour……les homélies de Mgr Dubost, le sacrement de l’Onction des malades sont des moments qui nous font revivre notre foi…… tout un cheminement qui permet de mieux supporter de vivre sa maladie, sa vieillesse et sa mort et de comprendre la grande dimension de l’amour de Dieu »  Charles

            « au cours de la célébration du sacrement des malades, nous avons été très émus d’être parrain et marraine. C’est comme si l’émotion ressentie par la personne qui reçoit le sacrement se transmettait au parrain ou à la marraine, réalisant une véritable communion de la réception de ce sacrement. Nous avons l’un et l’autre ressenti cette communion, et pour nous, ce fut un des moments les plus forts de notre pèlerinage » Sylvain et Christiane

            « un merci tout particulier à ma marraine pour le sacrement de l’Onction vécu ensemble, le plus beau et le plus émouvant que j’ai reçu depuis ces années de maladie. Quelle grâce de pouvoir le vivre à Lourdes avec LCE ! »  Geneviève

            « je voudrais évoquer un lieu de partage vécu intensément : la grande salle avec les carrefours, où l’on parle librement, où l’on s’écoute……nous avons l’impression d’être dans la cour des miraculés………au petit matin, je m’étais mis en aube pour être dans la prairie comme on nous l’avait demandé…je n’avais pas fait trois pas que j’ai été arrêté, et pendant 3h1/2, les pèlerins se sont libérés des poids profonds de leur vie…quel lieu extraordinaire, merci Seigneur » Père Francis

mais ce que le Père Francis n’a pas pu voir,

c’est son visage lumineux  pendant qu’il donnait l’Onction des malades

 

Relève-toi, enfant perdu, relève-toi, Dieu te fais signe, il est tout près de toi,

Dieu te fais signe, il te prend dans ses bras, relève-toi !

 

Alors c’est l’occasion de dire merci à tous les prêtres si disponibles pour le sacrement de réconciliation et qui se sont fait si proches de nous en nous donnant l’Onction des malades,

            merci Père Francis de nous avoir accompagnés pendant ce pèlerinage

 

            Je voudrais encore évoquer d’autres témoignages dont celui d’Eugène, si bouleversant et exprimé avec une telle émotion, qu’il ne m’est pas possible de le retraduire avec les mots utilisés.

Eugène est toujours très ému devant la grotte, car il y a fort longtemps, alors qu’il était un jeune père de famille de 4 enfants, il est venu seul à Lourdes un jour de novembre hurler sa détresse à la grotte en demandant à Marie de sauver son épouse considérée comme perdue par le Pr Jean Bernard

et garder ainsi une mère à ses enfants . Sa demande a été exaucée à la surprise des médecins et Anne-Marie est encore là aujourd’hui et a pu l’accompagner à Lourdes.

            celui de Mathilde, très fatiguée, invitée par Jeanine, elle a une grande confiance en la Vierge et le Seigneur et a trouvé les célébrations pleines d’espérance……

            celui de Jacqueline qui nous partage combien ce pèlerinage l’aide à soutenir sa nièce, mère de 3 jeunes enfants, atteinte d’un cancer grave…….elle a de longues conversations téléphoniques avec les parents de cette jeune femme qui ont aussi besoin d’être soutenus

            celui de Cécile ( la petite ) qui nous dit combien le carrefour qu’elle a animé a été un temps très fort pour elle : onze personnes qui ont pu s’exprimer à la fois de façon légère et profonde…

            celui de Cécile ( la grande ) qui avait dans son carrefour un prêtre très touché par la maladie,

édifiant par son témoignage…….elle a appris par une amie à Paris qui connaît ce prêtre que celui-ci  est parti vers son Seigneur, il aura vécu à Lourdes un moment important de sa maladie

 

            Après le repas préparé par les Sœurs et partagé ensemble, nous avons pu donner des nouvelles de tous les absents ( Annick a reçu une vingtaine de lettres ), regarder et commander les photos, avant de nous replonger dans le pèlerinage grâce au DVD de LCE et de la TV mise à disposition par les Sœurs. Moment de joie, d’émotion ( quelques larmes ont été essuyées furtivement sur certains visages ) qui nous a fait revivre le temps du pèlerinage et « la joie d’être réconcilié »

Alors nous pouvons dire avec Marie : Le Puissant fit pour moi des merveilles, Saint est son Nom !

Oui, le Seigneur a fait pour moi des merveilles à LCE, merci Seigneur

                                                                                                                      Geneviève

NB      2008 étant le 150e anniversaire des apparitions de Marie à Bernadette, Annick demande que nous lui disions très rapidement si nous souhaitons participer l’an prochain au pèlerinage du 23 au 27 septembre car les hôtels seront vite pleins. Merci