Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Cœur de l'eau vive

Ce groupe de prière fait partie des Pèlerins de l’Eau Vive, mission catholique auprès des malades de l’alcool.

Témoignages

La mission des Pèlerins de l’Eau Vive est née à Lourdes en 1979. Elle est un service pour l’Eglise, une espérance pour les malades de l’alcool et leur famille. Le Cœur de l’Eau Vive se réunit tous les quinze jours  à l’oratoire de l’église Saint-Jean  pour un temps de prière,  d’écoute et de partage autour de la Parole de Dieu. Il participe aussi en juin au Pèlerinage international annuel à Lourdes, des Pèlerins de l’Eau Vive.

A qui s’adresse le Cœur de l’Eau Vive :

-Aux malades de l’alcool et autres dépendances qui  ne veulent pas rester seuls dans leur lutte quotidienne.

-Aux familles perturbées dans leur équilibre, leur confiance, leur amour.

-A tous les chrétiens qui se sentent solidaires de ces personnes, ou qui viennent pour un ami, un voisin…

Ces deux années passées ont été l’occasion de faire le point sur le chemin parcouru.

« Ici, on n’a pas besoin de jouer un rôle, les paroles sont vraies. On n’est pas jugé. On est accueilli tel que l’on est. Rien ne sort en dehors du groupe. »

«  Quand je suis à Lourdes avec les Pèlerins de l’Eau Vive, je me sens sereine, moi qui suis très nerveuse. Je voudrais que l’on se retrouve toutes les semaines ; c’est un moment important pour moi, je retrouve une famille. »

« Depuis un an au Cœur de l’Eau Vive, je viens prier pour mon mari et mon fils. Ici, je me sens en confiance. A Lourdes, j’ai pu souffler et on est revenu plus solidaires. »

« Au début, je suis venu par solidarité, pour prier pour les gens qui nous sont confiés. Aujourd’hui, je viens aussi pour être nourri par la fraternité qu’il y a dans nos partages et l’encouragement mutuel. »

« Ici, dans la Maison de Dieu, je me sens proche de Marie. Angoisses, peurs, blessures, elle « enlève tout. »

« Nous vivons des moments intenses de prière. » 

 « J’ai l’espoir d’être épaulé. C’est une aide pour avancer, car avant,  je stagnais. Sans le Cœur de l’Eau Vive, je me serai laissé couler»

« Je veux soutenir les autres à mon tour. J’ai découvert en moi cette capacité à aider. »

« On dispose maintenant d’armes pour lutter, car on reste fragile. Il ne faut pas se croire guéri trop vite, mais la prière des Pèlerins de l’Eau Vive nous donne l’envie de se battre. »

« J’ai découvert que j’étais capable de prier avec d’autres, car avant je pensais que c’était très personnel. J’ai découvert aussi  quelque chose de particulier dans les relations humaines : c’est l’amitié fraternelle. »

« Cette fraternité que nous vivons, nous avons à cœur de la donner dans le monde, de témoigner de cette lumière. C’est formidable d’être bien ensemble, mais il ne s’agit pas de former un clan. C’est cela faire église. »

« La fraternité, la confiance, c’est ce que Dieu veut pour les hommes : Il doit se réjouir de voir notre petit groupe évoluer… »

Contact  Cœur de l’Eau Vive: Pascale  Motais de Narbonne 06.15.85.60.77