Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Avent - Vendredi 22 décembre

Aujourd'hui et chaque jour de l'Avent retrouvez l'Évangile du jour, l'éclairage d'un prêtre ou diacre diocésain suivi d'une surprise unique ! Vivez l'Avent avec l'Église en Berry !
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

        En ce temps-là,
Marie rendit grâce au Seigneur
    en disant :
« Mon âme exalte le Seigneur,
            exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !    
    Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
    Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
    Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
    Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
    Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
    Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
    Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour
    de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »

    Marie resta avec Élisabeth environ trois mois,
puis elle s’en retourna chez elle.

 

EXPLICATION DE L'ÉVANGILE PAR LE DIACRE DENIS LEFEBVRE

Hier, tu as remarqué avec quelle énergie, avec quel empressement Marie est partie voir sa cousine Elisabeth. Marie est animée d’une joie intense à partager depuis qu’elle à dit à l’ange Gabriel«  Voici la servante du Seigneur… (Lc 1,38) et pour cause, elle porte en elle l’Amour. Ce trésor présent en elle la pousse à « exalter », « exulter » et si ces deux mots s’entrechoquent c’est pour exprimer l’inexprimable, la confiance qu’elle met dans son Seigneur (!), l’espérance qu’elle apporte à l’humanité en commençant par Zacharie et Elisabeth.

Marie, bien consciente d’être l’humble servante du Seigneur, se reconnait « choisie » par Lui pour être la « bienheureuse » mère du Sauveur.

Je te laisse méditer chacun de ces versets de cette hymne admirable de louange et d’espérance.

En effet, il me semble que comme Jésus a appris à ces amis comment prier en s’adressant à son Père (Abba), « Notre Père… » ,  Marie nous apprend en ces jours qui peuvent nous paraître sombres pour notre humanité, à avoir confiance en Celui qui « se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »  Cette descendance dont toi et moi faisons partie.

 

Alors, aujourd’hui, à l’approche  de Noël, toi et moi et tous les autres qui venons de prier avec Marie avec les mots du Magnificat, écoutons ce que notre pape François disait récemment au cours d’une homélie: « ne vous faites pas voler l’espérance ! » 

 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour découvrir la surprise du jour !

 

Pour consulter les textes des jours précédents, cliquez ici