Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Mon Synode sur les jeunes : Christine Morin

C'est Christine Morin, responsable du mouvement de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (J.O.C.), qui nous parle aujourd'hui de ce qu'elle perçoit de la jeunesse et de son Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel.

Pour moi, le Synode sur les jeunes donne une occasion à tous de se pencher sur notre jeunesse d’aujourd’hui.

« Synode des jeunes, de la foi et du discernement vocationnel ».

Le discernement vocationnel ne peut se faire qui si nous sommes proches d’eux, être à l’écoute et se poser des questions : Qu’est-ce que je repère dans la vie de ce jeune ? Comment ?  Que dit-il de sa vie ? De sa Foi ? De la place qui est la sienne dans la société ? Comment aller plus loin avec lui ? Quelles sont ses attentes pour sa vie ?

 

Aujourd’hui, notre Pape François leur permet une expression, il faut que nous soyons proches d’eux pour qu’ils puissent tous donner leur opinion, qu’ils puissent tous prendre leur place dans ce questionnement, que les réponses parviennent de groupes aussi différents les uns que les autres, mais ce Synode s’adresse aussi à mon voisin, aux jeunes de mon quartier, de ma famille….

Le discernement vocationnel ne peut se faire qui si nous sommes proches d’eux, être à l’écoute et se poser des questions

 

« L’Église même désire se mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi ; voire de vos doutes et de vos critiques. Faites entendre votre cri, laissez-le résonner dans les communautés et faites-le arriver aux pasteurs. » (extrait de la lettre du Pape François aux Jeunes)

 

Il faut avancer dans notre société d’aujourd’hui et faire tomber les cloisonnements, favoriser les avancées collectives qui tiennent compte des différences des uns et des autres… Je souhaite une Église pleine de diversités, une Église qui laisse une place à chacun de nous, ensemble, nous la construisons, ensemble, nous la ferons évoluer avec nos jeunes pour qu’ils puissent se l’approprier à part entière. L’Église qui me correspond est celle qui accueille, qui reconnaît l’Humain au cœur de la société, qui donne sa chance à tous, qui permet à chacun de grandir, de partager, de vivre sa foi à sa vitesse, de démarrer ou reprendre son chemin de foi à tout âge.

 

Je ne peux finir sans citer Joseph Cardjin, qui disait :

« La vie d’un jeune travailleur vaut plus que tout l’or du monde, parce qu’il est fils de Dieu. »

 

Christine Morin

Responsable du mouvement de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne
pour le Diocèse de Bourges

Le 23 août 2017

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.