Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Actualités du doyenné

Actualités dans le doyenné ces derniers mois

Nomination du Père Olivier Devaux - juillet 2017

Ma vie m'a déjà fait passer par les paroisses de notre doyenné de Val d'Aubois Dunois.il y a une dizaine d'années, j'ai été ordonné diacre en l'église de Sancoins et je  partageais la vie des Pères Stéphane Maritaud et Serge Liger. L'Eglise me renvoie là où j'ai fait mes premières célébrations de mariages et baptêmes. Je suis né à Paris, mais j'ai vécu mon enfance à Châteauroux. C'est  pendant  cette période qu'est apparu mon désir d'être prêtre, mais pragmatique je ne voulais pas, après mon bac, partir en formation. J'ai choisi d'apprendre un métier celui de chef de chantier pour le bâtiment.C'est seulement après ces deux années que je suis entré au séminaire d'Orléans. De nouveau, j'ai choisi de prendre du temps pour vivre dans un autre pays: au Tchad, où je travaillais pour un diocèse comme conducteur de travaux.   

Revenu en France, j'ai achevé ma formation et  en même temps j'étais en stage dans des paroisses: d'abord sur Bourges, puis sur Nérondes, Sancoins et La  Guerche. Une fois ordonné, le diocèse m'a envoyé à la fois dans une paroisse de Bourges et auprès des jeunes de ce secteur. 4 ans plus tard,  je partais pour rejoindre La Châtre et ses environs dans l'Indre. Depuis 4 ans, je suis curé avec un autre prêtre de Vierzon et deux autres paroisses limitrophes. Le diocèse m'a également confié plusieurs missions diocésaines : la coopération missionnaire qui œuvre pour la dimension universelle de l'Eglise, qui m'a permis d’accompagner notre évêque en Bolivie et au Sénégal et l'administration de l'immobilier pour l'Enseignement catholique. Venir dans le Val d'Aubois est un challenge, je ne connais pas très bien le monde rural, il nous faudra rejoindre les nombreuses et diverses réalités de ce grand territoire.  Avec le Père Stéphane de Maistre et le Père Léopold Goga, avec vous, nous essaierons de présenter un visage accueillant de l'Eglise, heureuse de suivre Jésus comme maître et comme ami. Je ne peux clore cet article sans une pensée pour le Père François Foudrat qui nous laisse héritiers de cette hospitalité du désir de cheminer qui l'habitait.

Restauration de l'église de LAVERDINES (Paroisse de Nérondes)

La chapelle de Laverdines est atypique, que ce soit par son histoire ou par sa situation géographique. En 1870, la guerre faisait rage. Claude Gindre, un soyeux Lyonnais qui avait acheté le château de Laverdines en 1860, fit le vœu de construire une chapelle si les Prussiens ne passaient pas la Loire. Lyonnais d'origine, il fit construire en 1873 une chapelle sur le modèle de Notre Dame de Fourvière. Ainsi, comme Notre Dame de Fourvière surplombe la Saône, la petite chapelle de Laverdines domine la vallée de la Vauvise... L'ancienne église romane étant en ruine, cette chapelle, destinée à l'ensemble des habitants de Laverdines, fut construite en dehors de l'enceinte du château. L'intérieur est très lumineux et ses vitraux colorés lui donnent une gaieté particulière par matinée de beau temps ...  Située sur une hauteur, elle est entourée de verdure,prés et bois l'environnant. Cet aspect champêtre assez singulier, allié à sa petite taille, attire encore aujourd'hui aussi des habitants des communes alentours qui souhaitent y être baptisés ou mariés. Les familles d'anciens habitants sont toujours plus nombreuses à la messe annuelle. En 1983 la chapelle a été cédée par ses propriétaires pour un franc symbolique à la commune. Malgré la qualité reconnue de la construction pour l'époque, après un siècle et demi, des réparations s'avèrent aujourd'hui nécessaires. Les fonds publics sollicités étant insuffisants, le coût des travaux restant à la charge de notre petite commune reste trop important. C'est pourquoi le conseil municipal a souhaité vous associer à la restauration de notre chapelle par la mise en place d'une souscription publique en partenariat avec la Fondation du patrimoine.Cette dernière permettra aux donateurs de bénéficier d'avantages fiscaux incitatifs et pourra accorder une aide financière complémentaire en fonction du montant de la collecte.

Suivre l'évolution des dons : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-de-laverdines et voir l'évolution des dons.

Restauration de l'église Notre Dame de Garigny
(Paroisse de Sancergues)

 

Faites votre don en ligne en 1-clic : http://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/eglise-notre-dame-de-garigny et voir l'évolution des dons.

Quelques changements sur le doyenné 

Clélia Colaut, 21 ans, habitant Nérondes a été embauchée en contrat  d'avenir pour 3 ans en tant qu'animatrice événementiel en pastorale. Vous la connaissez peut-être, car depuis 3 ans, elle encadre bénévolement un groupe auprès de l'Action Catholique des Enfants sur la paroisse de Nérondes. Cette embauche lui donne pour mission d'organiser, d'animer et d'accom­pagner les différents évènements et temps forts sur le secteur géographique Val d'Au­bois-Dunois et plus particulièrement sur Sancergues et La Guerche. Elle soutiendra des propositions pour les jeunes en étant attentive à leur culture et leurs dynamismes vitaux. Elle travaillera en relation avec leurs responsables, les publics et bénévoles concernés afìn que ces derniers soient tou­jours à associer pour qu'ils soient le plus impliqués possibles et acteurs. Enfìn, elle assurera la communication entre les différents acteurs lors de la conception des projets et en assurera leur diffusion.

 

Christelle Paillet devient coordinatrice de la pastorale des Jeunes et assurera le tutorat de Clélia pendant un an. Elle a reçu sa lettre de mission des mains du Père Stéphane de Maistre au cours de la messe de rentrée d'Herry.

 

 

 

 

 

Des prêtres venus d'ailleurs

A vous mes frères et sœurs du doyenné du Val d'Aubois-Dunois : Paix et Joie enJésus-Christ notre Seigneur !

Je m'appelle Boubacar Bruno Kane, de nationalité sénégalaise. J'ai été ordonné prêtre le 24 juin 2001 à Saint-Louis du Sénégal où j'ai exercé mon ministère pendant neuf ans avant de répondre à l'appel de la mission comme « Fidei Donum » dans le diocèse de Bourges au I er septembre 2010 sur les paroisses de La Châtre, Sainte-Sévère-sur-Indre, Aigurande-sur-Bouzanne et Neuvy-Saint­Sépulchre comme curé « in solidum ». Depuis le 1er septembre 2016, notre Père Evêque m'a envoyé auprès de vous, particulièrement sur les paroisses de Dun-sur-Auron et Levet comme curé succédant ainsi au Père Jean-Marc Pissevin. J'ai été installé le 11 septembre dernier à Plaimpied par notre vicaire général le Père Stéphane Maritaud. Je suis issu d'une famille musulmane et le nom Kane a une connotation musulmane. Mais comme nous le savons tous : les voies du Seigneur sont insondables. Il appelle qui il veut, quelle que soit son appartenance. Je viens donc poursuivre avec vous l'œuvre du Père Jean-Marc et la vôtre. Ces deux paroisses nous sont tous confiées. Pas de curé sans communauté. Ensemble, nous devrons œuvrer sur la trilogie : Vivre, Croire, Célébrer. Nous le savons tous: la moisson est abondante, mais les ouvriers sont très peu nombreux. Alors, donnons tout ce que nous pouvons et rien que cela! Humainement, on ne peut donner que ce qu'on a, mais tout ce que l'on a! « Pour vous je suis curé, avec vous je suis chrétien, au milieu de vous je voudrais être un frère. » PÈRE BRUNO KANE.