Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Dossier : Les églises dans la paroisse de Nérondes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 (1) Nérondes - église "Saint-Étienne"

 

 

L’église St-Etienne (XI-XII siècles)

Au cours des âges, elle a subi des modifications mais le chœur et le transept sont romans. Aujourd'hui entièrement rénovée, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, avec l'aide de la paroisse, elle présente un très bel aspect avec ses vitraux du 19ème.

 

 

 

 

 

 

 

 (2) Mornay-Berry - église "Saint-Sulpice"

 

Petite commune rurale de 189 habitants en 2014 qui possède au centre du bourg, une église romane du XII° siècle, inscrite sur le circuit des églises romanes illuminées en Berry.

Le nom de l’église est dédiée à Saint-Sulpice, (Sulpice le Pieux (576 - 647), dit aussi le bon ou le débonnaire, a été évêque de Bourges et chapelain du roi Clotaire II).

 

 

 

 (3) Chassy - église "Notre Dame"

 

 

Ce charmant village de 254 habitants en 2014 est maintenant intégré sur le canton d’Avord. Mais il fait parti de la communauté de communes du pays de Nérondes.

L'église Romane Notre Dame fait partie de la paroisse de Nérondes et offre une représentation murale du Dit des trois morts et des trois vifs : trois jeunes gentilshommes sont interpellés dans un cimetière par trois morts, qui leur rappellent la brièveté de la vie et l'importance du salut de leur âme.

 

 

 

 

(4) Charly - église "Notre Dame"

Reconnaissable à son clocher à flèche de pierre dominant l’édifice, l'église Notre-Dame fut construite aux XII° et XIII° siècles.

Charly renferme plusieurs curiosités: sur la place, la "Table des Morts", colonne cannelée et galbée surmontée d'une croix, et à proximité, au lieu dit "Le Boudet", le site classé des restes du Tombeau de Sainte Thorette (vers 1000-1100), également un grand portail, vestige du Prieuré des Bénédictines attenant autrefois à l'église et un lavoir toujours prêt à accueillir les lavandières. Presque totalement repeintes en 1857-1868, des fresques du XII siècle se présentent comme de véritables peintures murales. Lors des travaux de restauration de l’église, Pierre Marie Lenoir, curé de la paroisse, fit mettre au jour les fresques du clocher et du chœur.

En 1857, pour équilibrer les fresques existantes, Pierre Marie Lenoir fit ajouter sur les murs nord et sud du chœur : 2 scènes copiées sur les fresques de l’église de Saint-Savin, (Vienne), Jésus-Christ accompagné des Évangélistes, les 24 vieillards, scènes de l’Ancien et du Nouveau Testament, dont celles tirées de l’Apocalypse. Selon la source INSEE, 254 habitants résident en 2014 dans La commune.

(5) Flavigny - église "Saint-Germain"

Situé à 4 km de Nérondes, village typique, en bordure de la vallée de Germigny, dont on relève en 1176 le nom Flavigniaco, en 1243 Flavini et finalement Flavigny, est traversé par la route départementale qui va de Charly à Nérondes. Il compte 203 habitants en 2014

La façade de l'église romane Saint-Germain du XI° siècle de forme cruciale peut s'admirer depuis une jolie place aménagée.

 

 

 

 

 

 

 

(6) Ignol - église "Saint-Julien"

Etablie en pleine vallée de Germigny, la commune, a vu son nom changer 8 fois de 1228 à 1709, en l'an 1709 elle s'appelait Saint Julien de Thénioux. La seigneurie était annexée à celle de Fontenay.
Sur la place se trouve une croix datée de 1674. L'église Saint-Julien de forme crucide réduite a été reconstruite Entre 1865 et 1870 sur les anciennes fondations d'après les plans de l'architecte Emile Tarlier. L'église a changé d'orientation (chevet à l'ouest) et la tour de croisée du 12e siècle, dont il reste deux colonnes surmontées de chapiteaux mutilés, sert de base au nouveau clocher.

La commune compte en 2014, 180 habitants. Elle est rattachée au canton de la Guerche sur l’Aubois depuis 2015 et fait partie de la communauté de communes du pays de Nérondes.

 

 

 (7) Bengy sur Craon - église "Saint-Pierre"

Ce village de 672 habitants en 2014 est établi maintenant sur le canton d’Avord. Mais fait parti de la paroisse de Nérondes et de la communauté de communes du pays de Nérondes ...

L’église Saint-Pierre de style roman, a été édifiée au XII siècle sous la juridiction des chanoines de Bourges. La fontaine Saint-Pierre atteste peut-être de la présence d'un lieu de culte celtique, christianisé à l'époque de Saint Martin. Pendant les guerres de religion, l'église a été en partie brûlée et le village complètement détruit. Il fut reconstruit au début du XVIII siècle. L'église de Bengy sur Craon a été partiellement classée en 1913 (porche, chapiteaux du chœur, épitaphes) et récemment restaurée. En 1991, elle a été l'une des premières églises illuminées du Cher.

 

 

 

 

 (8) Blet - église "Saint-Germain"

 

Commune de 607 habitants en 2014 et à l'extrémité sud de l’ancien canton de Nérondes, est maintenant rattaché au canton de La Guerche sur l’Aubois.

L'église Saint-Germain date Milieu du Moyen Age, avec des restaurations au 19e siècle et 20e siècle. Avant les reconstructions, l'église se composait d'une nef simple de trois travées, d'un transept portant un clocher sur sa croisée et d'un choeur de trois travées avec bas-côtés et absides circulaires. La tour centrale n'existe plus et a été remplacée par un clocher en bois, lui-même remplacé par un clocher en pierre précédant le pignon de la nef. La nef a été remaniée, ainsi que le choeur et le transept.

La halle couverte construite en 1821 servait au marché et à « la louée » des ouvriers agricoles, le lavoir XIX récemment restauré et le château du XVI° donnent une partie de son charme au centre du bourg.

 

(9) Cornusse - église "Saint-Martin"

 

Commune d’une population (271 habitants en 2014).

Autrefois Villa Cornossa, Cornusse ne prit son nom définitif qu'au XV°siècle. De temps immémorial sa Fête Patronale "La Saint Martin" a lieu le 11 novembre.

L'ancienne église qui a près de 800 ans est démolie. Ie 12 avril 1876, I'adjudication des travaux pour la construction de la nouvelle église d'après les plans de l'architecte Emile Tarlier a lieu, la première pierre de la nouvelle église Saint Martin est posée le 4 octobre 1876.

 

 

 

 

 

 

(10) Ourouer-les-Bourdelins - église "Saint-Christophe"

Commune dénommée Oratorum au XII° siècle, devant avoir pour racine Orale (prier) et Ouir, qui signifie : lieu où l'on prie, où l'on entend prier.

De 1393 à 1602, prend le nom d'Ourouer le Chambrier.

Le hamau des Bourdelins, sur l'axe Nérondes-Blet, connait un essor important à compter du 17° siècle, d'ou la nouvelle dénomination : Ourouer les Bourdelins qui compte prés de 637 habitants en 2014 sur

L’ensemble de la commune.  

L’église  Saint Christophe est située sur la partie cummunal d’ourouer et domine un plan d’eau et le val du crésot en direction de sancoins.

 

(11) Saint-Hilaire de Gondilly - église "Saint-Hilaire"

 

Situé à 8 km de Nérondes, ce petit village compte 177 habitants en 2014 répartis entre le bourg et le Hameau de Beaurenard (à 5 km).

 

L’église  Saint-Hilaire date du XIIe et XIII siècles et s’intègre merveilleusement dans son écrin de verdure.

 

 

 

(12) Laverdines - église "Notre-Dame"

 

Situé à 4 km au nord de Nérondes sur le canton de Baugy, petit village d’une cinquantaine d’âmes,il domine les plaines céréalières et d’élevage ou coule paisiblement le Craon.

La chapelle Notre Dame, ancienne propriété du château date du XIX 
siècle et est de style néogothique.
Une anecdote veut qu'elle soit construite sur le modèle de Notre Dame de Fourvière. Ainsi, comme Notre Dame de Fourvière surplombe la Saône,

la petite chapelle de Laverdines domine la vallée de la Vauvise...

En 1870, alors que les Prussiens étaient tout près, le seigneur de l’endroit, Lyonnais d'origine, promet à Dieu de lui construire une église s’ils épargnent le village.

 

 

 

(13) Lugny-Bourbonnais- église "Sainte-Claire" 

Lugny est la plus petite commune de l’ancien  canton de Nérondes avec ses 37 habitants.

En 1138, la commune s'appelait Lugniace, en 1552, Leugny et dépendait de la seigneurie de Phylippy de Bannegon, (Dame Raymond en 1298).

Lugny Bourbonnais nous propose deux édifices. Tout d'abord une chapelle construite en 1872 dédiée à Sainte Claire et Juste à coté de l'ancienne église  Saint Pierre du XIIème siècle, mais vendue comme bien nationale à la révolution, elle sera désaffectée et transformée en bâtiment agricole.

(14) Croisy et (15) Tendron - pas d'église

 

Située en vallée de Germigny, Croisy est une petite commune rurale de 156 habitants ( pas d’église ).

Son château d'eau en pierre de taille d'une hauteur de 35 m et d'une capacité de 1500 m3 a été construit en 1952.

Du haut de sa colline, le Bourg domine le Val verdoyant du Crésot.

 

 

 

 

Tendron (110 habitants en 2014), possédait deux églises sur son territoire. Elles semblent avoir été démolies au début du 19° siècle. L'une était située à Fontenay, I'autre bâtie au 11° siècle et consacrée à la nativité de Notre-Dame était implantée à une vingtaine de mètres au nord-est de la fontaine dans le bourg de Tendron. Cette église, dont le dernier prêtre Pierre-Toussaint MATÉRION fut déporté en 1793 à Cayenne, fut probablement vendue comme bien national. A la suite de quoi, comme en témoigne une lettre des archives de la commune, un certain Jean-Baptiste Hippolyte PETIT laisse à disposition une partie des matériaux provenant de la démolition de l'une des églises

D'autres événements remarquables, tels des miracles, ont jalonné l'histoire de cette paroisse.