Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Actualités de la paroisse de Nérondes

Recherche

Ce qu'il s'est passé en 2016
- 24 décembre : Messe de Noël
- 8 décembre l’Immaculée Conception à Ste Marie
- Barbe la grande martyre ou sainte Barbe ou Barbara
- Sixième messe de la miséricorde le 23 octobre 2016
- Prière d'action de grâce, clôture du jubilé de la miséricorde
- Assemblée PAROISSIALE – 16 octobre 2016
- Journée de partage et de découverte d’un village avec le CMR
- Chemin de miséricorde de la Loire à la Creuse
- Spectacle Bernadette à Nevers, Son et Lumière (juillet)
- Hommage à François
- Nuit des églises
- 7 jeunes de la paroisse de nérondes ont fait leur profession de Foi
- Première communion et baptêmes
- Retraite de Profession de Foi et à Torteron
- Laudate Dominum! Baptême de Barbara
- Retraite de Profession de Foi
- Retraite à Torteron
- Le jubilé de la miséricorde : Paroisse de Nérondes - les Messes
- "PAS A PAS… MAIS PAS SANS TOI" Pour les 70 ans du Secours Catholique

Messe de Noël


Il est 19h00,ce samedi 24 décembre 2016, veille de Noël.

La nuit est d'encre et le temps est glacial. L'église Saint-Étienne est pleine à craquer et les derniers paroissiens se glissent subrepticement pour trouver une place. La messe commence avec l'équipe d'animation de la paroisse et les enfants du KT. Le père Bruno Kane (voir actus doyenné) célébre l'office Noël.

 

 

L’Immaculée Conception - Sainte Marie

L’établissement Sainte marie a célébré le 8 décembre l’Immaculée Conception pour rendre hommage à sa sainte patronne.

Les classes de maternelle, primaire et collège ont travaillé sur la Sainte Famille. Un panneau a été réalisé par l’école avec un vitrail travaillé en CM, des étoiles avec des mots relatifs à la famille (faits par les CE), des cœurs ( en CP) et des fleurs en maternelle avec des mots relatifs à Marie, maman de Jésus. Ce panneau reste exposé dans l’église de Nérondes.

Les collégiens ont travaillé sur ce que pourrait être la sainte Famille de nos jours (sa composition, son environnement).

Voici donc un temps de partage, de réflexion et de prière pour les 200 élèves de l’établissement entourés de leurs enseignants et de certains parents pour fêter cette belle journée 

Barbe la grande martyre ou sainte Barbe ou Barbara

Sainte-Barbe est une sainte fêtée le 4 décembre.

Des cérémonies ont déjà eu lieu dans nos paroisses.

À Nérondes, le père Jacques PETIT a rendu hommage aux hommes du feu le samedi 19 novembre. Le corps des  sapeurs-pompiers au complet en tenue de feu et leur drapeau en tête, ont assisté  à cette émouvante cérémonie.   

         

 


À Blet, Le père Stéphane de MAISTRE et les sapeurs-pompiers  de la commune, ont renouvelé la tradition le dimanche 27 novembre lors de la messe des familles.

Gyrophare sur le gâteau, les enfants ont eu l’occasion de visiter ​la caserne et les véhicules.

 

 

Les autres messes de la sainte-Barbe sur le doyenné du Val d’Aubois :

-    Samedi 26 novembre à 18h00 à : Sancoins et Couy

-    Samedi 3 décembre à 18h00 à : la Guerche-sur-l’Aubois, Jouet-sur-l’Aubois, Herry, Jussy-Champagne et Levet

-    Samedi 10 décembre à 16h30 à : Dun-sur-Auron 

Hagiographie 

Sainte Barbe aurait vécu au milieu du IIIe siècle après Jésus Christ en Bithynie (pan nord-ouest de l'Anatolie) sous le règne de l’empereur Maximien. Son père, Dioscore, aurait été un riche édile païen d'origine phénicienne. Un jour, son père décida de marier Sainte Barbe à un homme de son choix ; elle refusa et décida de se consacrer au Christ. Pour la punir, son père l’enferma dans une tour à deux fenêtres, mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et labaptisa.

Au retour d’un voyage de son père, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la Sainte Trinité et qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour. Barbe réussit à s’enfuir, mais un berger découvrit sa cachette et avertit son père. Ce dernier la traîna devant le gouverneur romain de la province, qui la condamna au supplice. Aussitôt châtié par le Ciel. le gouverneur mourut frappé par la foudre. Quant au berger qui l'avait dénoncée, il fut changé en pierre et ses moutons en sauterelles.

Quand les chrétiens vinrent demander le corps de la jeune martyre, ne voulant ni utiliser son prénom païen ni se dévoiler en utilisant son prénom de baptême chrétien, ils ne purent en parler que comme « la jeune femme barbare », d'où le nom de sainte Barbara qui lui fut donné.

Au sein des corps de sapeurs-pompiers, Cette fête traditionnelle se réfère à la sainte réputée protectrice des sapeurs-pompiers.

D'aucuns peuvent demander les prières de sainte Barbe pour être protégés de la foudre, mais elle est aussi la patronne, le modèle et la protectrice des architectes, des géologues, des mineurs (et par extension actuellement, des ingénieurs des Mines), des artilleurs, des sapeurs, des canonniers, des artificiers, des ingénieurs de combat, des métallurgistes, des démineurs et autres corporations liées au feu,

(source wikipedia) - http://fr.wikipedia.org/wiki/Barbe_la_grande_martyre

Sixième messe de la miséricorde le 23 octobre 2016

Cette sixième messe de la miséricorde était présidée par le père Léopold Goga , en résidence à Sancergues . La paroisse de Nérondes l'a accueilli avec joie pour célébrer la journée missionnaire mondiale

La prière universelle composée par la paroisse de Sancoins , en lien avec la semaine missionnaire nous met en communion avec tous nos frères et sœurs de ce monde :

« Dieu notre Père , tourne vers nous ton regard de tendresse. Pardonne-nous nos péchés, Guéris -nous de nos égoïsmes. Et donne-nous la force d'aimer comme tu nous aimes Dieu d'amour, Envoie sur nous ton Esprit : Qu'il nous donne de témoigner de ta miséricorde Et de l'annoncer au monde entier, Amen ! »

Pour en savoir plus sur l'historique des précedentes messes, cliquez sur  : Jubilé

Prière d'action de grâce, clôture du jubilé de la miséricorde

Miséricordieux comme le Père….

A l'appel du pape François , nous avons essayé de répondre chacun d'entre nous par des actions de fraternité , par un engagement concret dans nos familles , notre voisinage , au travail….

Dans nos communautés , dans les 6 paroisses de notre doyenné , nous avons célébré la Miséricorde de Dieu en communion avec tous les fidèles et habitants du doyenné et tous les habitants de la terre , notre « maison commune »

Lors de nos prières universelles, nous avons pensé plus particulièrement: 

A Levet en janvier, aux migrants cherchant l'hospitalité

A Dun en février, aux malades et à ceux qui les soignent

A la Guerche , en mars, aux membres du CCFD terre solidaire et aux populations qu'ils aident

A Nérondes, en mai, le secours catholique priait pour tous ceux qui sont en marche vers un avenir meilleur

A Sancergues, en septembre, nous avons prié pour les victimes des attentats, des catastrophes naturelles, pour les enfants et les jeunes et leurs éducateurs

A Sancoins, en octobre, nous avons pensé plus particulièrement aux missions

En juillet , le père Stéphane de Maistre , accompagné de son âne et de quelques pèlerins marchait de la Loire à la Creuse , semant des paroles de vie et de fraternité dans les villages , au coeur de cette maison commune si chère à tous.

"Seigneur Jésus , nous te rendons grâce pour tous ces moments de fraternité , partagés dans la joie d'être ensemble au coeur de ta Miséricorde"

En union avec notre évêque , monseigneur Maillard qui clôture aujourd'hui cette année jubilaire à Bourges, en communion avec le père François Foudrat, décédé en juin et qui nous avait encouragé à célébrer cette année de la Miséricorde, en union avec notre doyenné et tous les habitants de la terre nous te disons -   MERCI SEIGNEUR

Assemblée PAROISSIALE – 16 octobre 2016

Dans le cadre de l’année de la miséricorde, et en lien avec le thème diocésain « Au service de nos frères », notre assemblée paroissiale s’est tenue à la suite de la messe de rentrée le dimanche 16 octobre 2016, aux Bourdelins.
Nous avons bien sur commencé par un moment de partage convivial autour de l’apéritif et du buffet fourni par tous.
Ensuite une quarantaine de personnes se sont réunis pour écouter dix témoignages : des paroissiens autour de nous, dans nos villages, sont aux services des frères en toute discrétion. Nous souhaitions les entendre pour qu’ils nous fassent partager leur expérience. Ils ont d’abord présenté rapidement l’association, le service, le mouvement auxquels ils appartiennent. Ensuite, ils ont évoqué de façon plus personnelle leur engagement en répondant à deux questions : «Comment je vis mon engagement dans ce service ?» «Comment cela m’interpelle dans ma foi et dans ma vie ?». Nous pouvons les remercier vivement d’avoir accepté de partager et de faire connaitre leurs actions.
Le père Stéphane de Maistre a introduit notre après-midi. Elle était rythmée par les interventions, les scénettes présentant le service et les intermèdes musicaux. 
Le père Stéphane Maritaud a conclu notre journée en insistant sur l’importance de se dire "MERCI" pour tous ces services rendus.
Pour information, les 10 services intervenants étaient : - La marche de la miséricorde – Service évangélique des malades – Visiteur de prison – Aide à domicile en milieu rural – Aumônerie d’hôpital – Aide alimentaire – Accueil des familles en deuil – Accueil des migrants – Vestiaire Elia – Secours catholique local .

Journée de partage et de découverte d’un village avec le CMR
 (Chrétien dans le Monde Rural)

 Lors des journées du patrimione du 18 septembre 2016

C’est par une fraîche matinée de fin d’été que nous nous sommes retrouvés à la salle des fêtes de Germigny l’Exempt suite à l’invitation largement diffusée dans les paroisses de La Guerche et Nérondes par notre équipe locale CMR qui souhaitait ainsi allier rencontre conviviale et découverte de notre patrimoine rural.

Chaleureusement accueillis par des habitants et élus du village, nous avons découvert Germigny l’Exempt avec son histoire, son architecture et son patrimoine pour terminer la matinée par le porche exceptionnel de l’église Notre Dame avant de nous rassembler, avec de nombreux paroissiens, pour la messe dominicale célébrée par le Père Jean-Paul Maréchal.

Après le verre de l’amitié offert à tous, la matinée se terminait avec le repas tiré du sac où chacun put  échanger dans l’amitié et la bonne humeur.

L’après midi fut consacrée à la découverte des lieux insolites de Germigny à commencer par la salle de spectacle du Luisant où les propriétaires  nous attendaient autour d’un café avec un exposé très intéressant sur la genèse et le fonctionnement de cette salle  qui compte maintenant parmi les hauts lieux de diffusion culturelle  de notre département  avec des spectacles et concert variés de grande qualité.

Puis M. Groux nous a guidés à travers les deux salles du  Musée de la Forge avec ses multiples outils et témoignages du travail de nos ancêtres pour façonner le fer.

Avec le Club de Géologie et ses collections de pierres de toutes origines,  ce fut une plongée dans l’histoire de notre globe terrestre et des transformations qui ont façonné nos paysages.

Enfin nous avons quitté le centre du village pour découvrir le site de Château Renaud, une impressionnante  forteresse où nous avons été accueillis par le gardien qui nous a ouvert son atelier pour nous expliquer son travail d’ébéniste des monuments historiques et d’artiste sculpteur.

Enfin la journée se termina dans l’atelier du sculpteur autour d’un goûter préparé par l’équipe C.M.R. pour clore ce temps de découverte d’un village à travers ses sites et les gens qui les font vivre.

Merci à Germigny pour l’accueil qui nous a été réservé et pour l’appui précieux que nous avons reçu dans la préparation de cette journée de découverte.

L’équipe C.M.R. de Nérondes - Ourouer

Chemin de miséricorde de la Loire à la Creuse

Au moment où, à Cracovie, François le Pape nous invitait « à sortir » Quelques Berrichons téméraires ont pris la route de la Loire à la Creuse !

 

Ce n'était certes pas les foules de Cracovie, mais  quelques chrétiens résignés à marcher au pas de l’âne. Parlons-en de ce compagnon de voyage infatigable.Il a su tout au long de la route accueillir sur son dos les plus petits, délier les langues des timides et rallier les craintifs. Infatigable trait d’union entre les passants et les passeurs.

On comprend pourquoi François d’Assise disait que c'était le plus sain de tous les animaux !

Il a porté le Christ, maintenant il fait aussi ouvrir des portes pour son message !

Chemin faisant, nous avons pu contempler notre maison commune dans les marches du matin et chez nos hôtes. Les habitants des villages se sont petit à petit laissés gagner par une joie toute simple pouvant aller jusqu'à une prière commune par les chants ou la danse.

Jésus disait à ses disciples : « Quand vous entrez dans une maison où vous êtes accueillis, dites : le royaume de Dieu s’est approché de vous. »

Nous avons humblement essayé de le vivre et de le faire vivre dans notre projet.

Puis, chemin faisant, nous avons eu l'impression de partager avec des frères ce sentiment que le règne de Dieu s'approche au travers de ces rencontres toutes simples, de ces échanges improbables. La tente de la rencontre : symbole de notre marche, est maintenant enrichie de plus de 200 prénoms qui ont rejoint notre projet pour quinze jours ou une heure « compagnons de route et bâtisseurs de notre maison commune ». Laudato si !

Nous vous donnons rendez-vous le 25 septembre, à I I h, sur Nérondes, pour un temps de célébration et de rencontre autour de ce chemin.

Vous pouvez aussi visiter le site internet du diocèse de bourges et suivre jour après jour notre parcours.

http://www.diocese-bourges.org/etre-au-service/jeunes/marche-de-la-loire-a-la-creuse/jour-apres-jour-1

Stéphane de Maistre

Spectacle Bernadette à Nevers, Son et Lumière (juillet)

Le vendredi 22 juillet, 52 paroissiens ont eu la joie d’assister au grand spectacle son et lumière en extérieur, sur la vie de Bernadette Soubirous à Nevers, sur le lieu même où elle a vécu.

En effet, durant tout le mois de juillet, pour fêter les 150 ans de l’arrivée de Bernadette à Nevers, 10 représentations ont eu lieu au sein du Parc de l’Espace Bernadette.

Au travers de ce spectacle en trois parties, nous pouvons découvrir les différentes scènes et voir évoluer 250 bénévoles, avec  500 costumes, chevaux.  Les différents tableaux et les effets lumineux utilisent la chapelle, les arbres et la pelouse comme écran géant. C’est magnifique !

Nous sommes d’abord plongés au 17ème siècle au bord de la Loire, au moment de la fondation des sœurs de la Charité de Nevers. Ces sœurs rayonneront dans toute la France et jusqu’à Lourdes en particulier.

Nous nous trouvons ensuite au bord du Gave, au 19ème siècle. Bernadette Soubirous, miséreuse enfant du pays devient la messagère d’une « belle dame blanche ».Elle reste humble après les différentes apparitions de la Sainte Vierge et aime soigner les malades. Elle est prise en charge par les sœurs de la Charité de Lourdes.

L’histoire de Nevers est aussi abordée dans ce spectacle avec un tableau sur la guerre de Prusse et une scène sur le développement industriel.

Le 7 juillet 1866, le spectacle nous ramène sur les bords de Loire avec l’arrivée de Bernadette à Nevers où elle y reste jusqu’à sa mort à l’âge de 35 ans.

Pour en savoir plus sur le spectacle -témoignages-coté coulisse ...
 http://www.youtube.com/watch?v=N3ocFmuWp4Q

Tout au long du spectacle, le conteur, par la voix de Michaël Lonsdale, nous emmène sur les chemins de l’Espérance.

«  On m’appelle ESPERANCE,  je ne suis bonne à rien.

 J’entretiens la braise quand vient le froid de l’hiver, quand les hommes ne rentrent plus de la guerre,

quand la faim gronde. J’allume un feu qui réchauffe le corps et le cœur

 de ceux qui n’ont plus de présent, plus de passé, plus d’avenir. On m’appelle ESPERANCE … »

FRANCOIS

Monsieur le Chanoine François FOUDRAT

Doyen du doyenné Val d'Aubois-Dunois et Délégué épiscopal à la Mission Rurale,

Curé des paroisses de Nérondes, La Guerche et Sancoins,

Membre du Collège des Consulteurs et du Conseil épiscopal élargi

------------------------------------------

"Jésus , me voici devant toi , tout simplement dans le silence,

Rien n'est plus important pour moi , que d'habiter en ta présence"

 

François s'est éteint le 4 juillet à l'age de 74 ans. Nous l'avons accompagné vendredi 8 juillet lors de la messe de funérailles à Sancoins où il résidait . Une église pleine à craquer et beaucoup de monde dehors pour lui dire A Dieu , montrant ainsi notre attachement à " notre curé , notre ami , notre frère". François avait le souci d'être un pasteur , allant à la rencontre de chacun ; il aimait partager la vie des familles , il aimait le monde rural , plusieurs groupes qu'il animait ont témoigné dans ce sens et le père Jean Paul Maréchal dans son homélie disait qu'il avait "la fibre rurale" , marquant son ministère par un travail inlassable de "mise en réseaux"

Retraçant son parcours , le père Jean Paul souligne l'importance de leur formation commune au petit puis au grand séminaire , dans une époque bouleversée au coeur d'un monde en mutation , jeunes prêtres vivant alors la mission dans la période conciliaire. Homme de relation , de liens , d'action , il travaillait ces derniers temps avec les chrétiens et les prêtres du doyenné à la réorganisation des 4 paroisses de Nérondes , Sancergues , la Guerche et Sancoins , malgrè la progression de la maladie qui ne lui donnait plus guère de répit

Le père Jean Paul continue , relisant les paroles de l'évangile :

"La moisson est abondante , mais les ouvriers peu nombreux"

Alors , les jeunes , dit Jean Paul , entendrez vous maintenant ses appels au-delà de son départ du milieu de nous ?Et vous , les paroissiens de Sancergues , de la Guerche , de Sancoins et de Nérondes, continuerez vous à construire l'Eglise avec les hommes et les femmes , les jeunes et les aînés de ce monde rural? Car nous célébrons aujourd'hui non pas la mort de François , mais la vie de celui qui a donné sa vie au Christ pour que vous puissiez aussi vivre de cette vie"

" C'est la vie qu'on donne , citoyen de l'égalité Et dans la terre que l'on façonne qu'on verra se lever le blé

C'est au coeur de notre besogne , citoyen de fraternité Qu'on entendra le chant des hommes et qu'on verra la liberté"

 Le chant des hommes , pendant la procession des offrandes

           MERCI  FRANCOIS , POUR TOUT CE QUE VOUS NOUS AVEZ APPORTE         

Dans votre dernier édito de Regards , vous disiez : les curés changent , les communautés restent ,vous disiez aussi :"Alors à chacun de nous ,baptisés, de revenir à la source de notre baptême pour témoigner de la joie de l'Evangile là où le Seigneur nous a semés"......car oui ,la moisson est abondante!

NUIT DES EGLISES

Une vingtaine de marcheurs se retrouvait samedi 2 juillet 2016 à 19h devant l'église de CORNUSSE où madame Raquin , maire du village nous attendait dans une église claire et accueillante sous les derniers rayons de soleil de la journée.

Une video  sur les prêtres réfractaires n'ayant pas voulu abjurer leur foi  pendant la révolution passait en boucle , en mémoire de l'abbé Jovy, curé de Cornusse , caché et mort dans une cave de Bourges en 1792 . L'église , sous le patronage de Saint Martin , présentait une exposition sur la vie et les oeuvres de Saint Martin et une grille de mots croisés sur Cornusse complétait la visite.

 

           

Solution

 

 

 

 

 

 

 

 

Et miracle , cette très belle soirée ensoleillée après des jours et des jours de pluie , nous vit déambuler dans les rues de Cornusse marchant d'un bon pas en direction de Lugny Bourbonnais .Les deux villages ont d'ailleurs très longtemps été réunis et le même curé y officiait . Monsieur Raquin , qui connait parfaitement son fief , nous accompagnait pour une belle promenade commentée . La campagne , bien arrosée ces derniers temps est magnifique et la route qui relie les deux villages , en surplomb de la vallée , laisse le regard aller loin vers l'horizon jusqu'au clocher de Blet . Un petit chemin de terre , 800m avant Lugny nous accueillait pour une lecture "sensible" du paysage environnant ,faite par Valérie, qui mettait l'accent non sur l'aspect historique , géologique ou géographique mais tout simplement sur la beauté de ce paysage berrichon , rural , créé pour l'homme , et à sa mesure , nous laissant nous imprégner des couleurs , des odeurs ,des bruits de cette nature dans le soleil couchant .Cette contemplation sera complétée et éclairée par le père Stéphane de Maistre , qui , à travers le cantique des trois enfants tiré du livre de Daniel nous dit comment on peut percevoir Dieu dans le monde , en contempler sa création et en rendre grâces .Nous avons chanté la louange de Dieu en écoutant le vent chanter aussi dans les champs de blé à nos pieds.

Fortifiés par cette prière , nous reprenons notre route jusqu'à LUGNY-BOURBONNAIS ,
où monsieur Philippon nous accueillait dans la très jolie petite église de ce village (Chapelle Sainte Claire). 

,

Bâtie et terminée en 1871, près des ruines de l'ancienne, son histoire confirme simplement la volonté et le besoin des hommes et leur détermination à avoir un lieu où l'on peut se retrouver en communauté pour prier.

 

 

 

Puis , un repas tiré du sac nous réunissait sur la butte de la chapelle , où Véronique Philippon avait préparé tables et chaises pour nous recevoir : tout le monde avait faim après cette marche ensemble et nous avons partagé avec gratitude toutes les bonnes choses que nous avions cuisinées .La soirée s'est terminée sous les étoiles et chacun est reparti heureux.

Merci à Mr et Mme Raquin , Mr et Mme Philippon et Véronique de nous avoir accueilli si chaleureusement dans leurs églises .

L'an prochain , ce sera à .......SURPRISE.....mais c'est sûr , la nuit des églises nous réunira de nouveau pour notre plus grand plaisir!

Cette année, 7 jeunes de la paroisse de Nérondes ont fait leur Profession de Foi

Océane Burlin, Christophe Callies, Jérémy Clain, Kévin Harny, Ludivine Marché, Brice Pollet et Sophie Raquin.

Ce fut une fête très importante pour Pierre Galmier et Matthieu Pollet qui ont fait leur Première Communion ce jour-là.

Il est beau que cette fête de la Foi soit accompagnée du sacrement de l'Eucharistie, la toute première des communions, communion des paroisses puisque cette fête de la Foi fut interparoissiale.

Nérondes et La Guerche-sur-l'Aubois ensemble dans l'église de Nérondes.

La rentrée d’aumônerie 1re et 2e années (6e, 5e) commence par une rencontre avec les parents

[Zone de Texte: STEPHANE DE MAISTRE.] le mardi 27 septembre, 19 h 30, salle paroissiale de Nérondes.

Première Communion et baptême

Le dimanche 5 juin, à Ourouer-les-Bourdelins

Toute la communauté a accueilli avec joie Kylian et Noha qui ont été baptisés au cours de la messe.

Et les jeunes qui communiaient pour la première fois :

Pia et Aurianne Auvray, Juline Benoit, Maxence Cojo, Kylian Landon, Juliette Aubeuf, Ronan Bosc, Aurore Gilbert, Adrien  Hanquiez, Eulalie et Oélie Jonard.

Merci Père Foudrat pour votre participation à la journée d retraite et la très belle cérémonie de dimanche.

Un grand merci à Augustin et Gilles, nos musiciens, à Jean Pierre pour l'animation des chants et Madeleine pour la très belle décoration de notre église I

Laudate Dominum!            Baptême de Barbara

Belle cérémonie de baptême le 4 juin 2016 à l'église Saint Sulpice de Mornay-Berry.
Barbara, troisième enfant de Sylvie et Bosc, a bénéficié du rite de l'immersion pour son baptême fait suffisamment rare pour qu'il soit mentionné. Véritable catéchèse, le baptême par immersion annonce le Christ mort et ressuscité, exprime avec force le passage dans les eaux de la mort et sa sortie vers la vie

 

Pour l'occasion, le baptistère de l'église de Mornay-Berry était recouvert d'un drap blanc et orné de roses rouges. Le père Stéphane a plongé Barbara par trois fois dans l'eau du baptême pour la remonter trois fois, symbolisant ainsi la vie reçue de Dieu qu'il partage avec amour.

Marquée du signe de la Croix, elle vivra en enfant de lumière, ce qu'elle est déjà pour sa Famille

Les parents de Barbara ont exprimé leur désir de lui transmettre la foi chrétienne comme ils le font pour Ronan et Sixtine. Ronan, parrain de sa petite sœur, a dit toute sa tendresse pour elle et sa responsabilité vis à vis d'elle : "Tu pourras toujours compter sur moi"

Désormais enfant de Dieu par son baptême, Barbara pourra aussi compter sur la prière et le soutien de la communauté des chrétiens

"Belle et longue vie à toi, petite Barbara au sein de notre communauté "

"C'est pour toi ma douce,

Que nous sommes tous réunis

Pour ce jour précieux

Qui te rapproche de Dieu"

Retraite de Profession de Foi

29 jeunes de nos 4 paroisses se sont retrouvés les 28 et 29 mai pour la retraite de Profession de Foi : 4 de Sancergues, 5 de La Guerche, 7 de Nérondes, 13 de Sancoins.

Les animateurs : Frédérique, Isabelle, Karine, Axel, Martine, Marc étaient accompagnés par le Père Jean-Paul et le Père Stéphane.

Répartis en équipes, ils réfléchissent sur la Profession de Foi à travers différents témoins : Paul, Elle, Samuel et la Samaritaine. Pour chaque témoin, il y avait 2 textes : celui de la Bible et un autre où c'est le témoin qui raconte son histoire.

En milieu de matinée, une pause était la bienvenue, les jeunes avaient besoin de se défouler, certains ont joué au foot, d'autres au rugby, les filles n'ont pas laissé leur part au chat, elles n'ont pas hésité à affronter les garçons.

Nous avons visionné quelques vidéos tournées lors d'une célébration dans un Territoire d'Outre-mer afin de montrer aux jeunes les différentes façons de célébrer, et les similitudes malgré une langue différente, et des coutumes différentes des nôtres. Ils ont pu découvrir qu'un Alléluia restait un Alléluia même si les chants étaient plus rythmés. A midi, nous avons parlé de la symbolique de l'eau, et nous nous sommes tous lavé les mains sur fond musical « Jésus, tu es là », essuyé les mains avec une serviette blanche, puis avons écouté une prière lue par un jeune de chaque paroisse.

Après la prière, nous avons chanté un bénédicité avant un pique-nique très attendu par tous : jeunes et animateurs.

L'après-midi, nous avons profité du grand beau temps pour faire un jeu dans lequel les jeunes, en passant par différentes épreuves devaient reconstituer le Credo de Nicée Constantinople. Les questions n'étaient pas faciles, et pour aider les jeunes à trouver les réponses, ils disposaient d'un lieu nommé ressources dans lequel il y avait différents documents (Bible, Evangile, Pierres Vivantes, Soif de Vivre, Théo Junior, dictionnaire) qui leur permettaient de trouver les réponses. Evidemment, dans tout jeu il y a des gages, le plus difficile pour nos jeunes était de sauter à la corde; pour certains, il a fallu beaucoup de persévérance pour réaliser 10 sauts, mais dans l'ensemble tout le monde s'est bien amusé : jeunes et animateurs.

Le dimanche matin, les jeunes étaient invités à réfléchir sur le « Don de la vie » avec une bande dessinée dont le personnage principal a protégé le pain qu'il transportait (Corps du Christ) jusqu'à en mourir. Il emmenait le Corps du Christ à un groupe de chrétiens à l'autre bout de la ville lorsqu'il a croisé un groupe de légionnaires romains qui s'en est pris à lui. Le but était de faire découvrir aux jeunes jusqu'où certaines personnes étaient prêtes à aller pour affirmer leur foi (parallèle avec les chrétiens poursuivis, persécutés actuellement en Syrie ou en Irak).

Puis dans un autre atelier lecture d'image avec un tableau de la Cène, du lavement des pieds et un texte de l'aveugle-né et une lecture d'image de l'aveugle-né, ils ont approfondi la confiance que l'on pouvait avoir en Jésus, le service du plus pauvre et l'humilité de reconnaître son péché. Dans un groupe, l'occasion était donnée de justifier la valeur de l'orthographe, même si certains noms ont la même prononciation, ils n'ont pas la même signification tels que : Cène et scène, jeune et jeûne, pécheur et pêcheur.

Pendant chaque coupure dans le rythme de la journée, nous avons répété les chants que nous chanterons lors de la Profession de Foi à Sancergues, Nérondes et Sancoins.

Après une petite pause, ils se sont regroupés pour se diriger vers l'église afin de participer à notre messe de fin de retraite. Cette messe était également une messe d'action de grâce pour remercier le Seigneur de ces 2 jours de beau temps passés dans la confiance et la bonne humeur alors que partout sévissaient la grisaille et les orages. Lors de notre messe, un moment fort pendant la prière pénitentielle, les jeunes ont déposé leurs péchés dans une coupe, puis ceux-ci ont été brûlés pour symboliser la Réconciliation. Nous avons terminé notre célébration en chantant « rêve d'un monde », puis les jeunes ont été envoyés pour changer ce monde dont ils venaient de chanter leur idéal. Rendez-vous est donné pour les Professions de Foi dans les jours à venir.

Retraite à Torteron

Les jeunes des paroisses de Sancoins, La Guerche et Nérondes se sont retrouvé pour une journée de retraite àTorteron, le samedi 30 avril

Les jeunes étaient très heureux de se retrouver ei semble pour préparer leur cœur à recevoir le sacrement de l'Eucharistie ! Enfin, le grand jour approche...

"Seigneur Jésus, tu as les paroles de la vie éternelle."

Les jeunes ont choisi des phrases de Jésus qui les toucher particulièrement.

«Il y a de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit».

"Suis-moi!"

"Je vous donne ma Paix !"

"Va vite te réconcilier avec ton frère."

"Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous font du mal."

" Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres. "

"Courage, c'est moi n'ayez pas peur!"

"Heureux ceux qui font régner la paix."

Prions pour tous ces jeunes, que la communion au Corps d Christ les nourrisse, les guide toute leur vie I

Le jubilé de la miséricorde : Paroisse de Nérondes

Le doyénné Val-d'Aubois Dunois avec ses six paroisses a décidé la célébration de six messes de la miséricorde, les mêmes jours en communion avec tous les fidèles et habitants du doyénné, et les habitants de la terre, notre "maison commune" (Pape François).

Les symboles choisis en doyenné pour les six paroisses:
- un globe terrestre ou une carte du monde pour l'universalité de la miséricorde
- la carte du doyenné pour ce pélerinage en communion avec les six paroisses
- le logo et la devise de la miséricorde: "Miséricordieux comme le Père"
- l'hymne: "Miséricordes sicut Pater" ou le chant "Bienheureux ceux qui font miséricorde"
- la prière universelle écrite par l'une des six paroisses et dite par les six.
- la prière du jubilé.

17 janvier : 1ère messe du jubilé

Belle messe de lancement de l'année jubilaire, présidée par le père Stéphane de Maistre, qui nous a fait passer "la Porte", symbole de l'entrée en pélerinage, en traversant l'église de Nérondes par les "passages Berrichons".
Après un petit historique du mot jubilé, le père Stéphane a insisté sur le changement, la conversion de chacun et nous a demandé de "remplir nos jarres" aux oeuvres dela miséricorde, comme Jésus le fit aux noces de Cana.

14 février : 2ème messe du jubilé

Messe de la miséricorde et de la santé, le père François Foudrat, dans son homélie nous indique que l'acte de miséricorde par excellence c'est Jésus, homme parmi les hommes et qu'il nous indique un chemin d'humanisation; à chacun d'écouter le cri de nos frères par des gestes concrets  de miséricorde comme nous le demande notre Pape.
Par le témoignage de quelques membres du service évangélique des maladesl, nous voyons comment la fraternité peut être vécue par exemple à la maison de retraite de la Rocherie à Nérondes:

- accompagnement à la messe du lundi avec les résidents.
- animation de l'établissement.
- écoute, gestes de tendresse, sourires, mains tendues, prières partagées.
- relations amicales avec la direction et le personnel soignant, pour arriver à former avec les résidents une vraie famille communautaire.
- partage des joies, peines, souffrances des résidents.

Le père François conclu son homélie en soulignant la gratuité du don, comme le don de Dieu dans l'Eucharistie

La prière universelle, la même pour tout le doyenné, demande au Seigneur d'écouter le cris des migrants, des malades, des persécutés à cause de leur foi, d'aider le personnel soignant à accompagner les malades et aux malades à témoigner même au coeur de la souffrance de la présence de Dieu, et aux jeunes d'oser dire leur foi dans leur milieu scolaire.

"Bienheureux ceux qui font miséricorde
Car ils obtiendront le pardon de Dieu
Bienheureux sur les pas du Fils de l'homme
Car ils revivront dans la paix de Dieu"

13 mars : 3ème messe du jubilé

Ce dimanche 13 mars 2016 , cinquième dimanche de carême et troisième messe du jubilé, Jésus nous convoquait à la rencontre eucharistique à Nérondes , présidée par le père Stéphane de Maistre.

Beaucoup d'invités pour cette troisième messe du jubilé :

Noah , Kylian (qui seront bientôt baptisés), les jeunes de l'aumônerie, les enfants préparant la première des communions

Dans le choeur autour de l'autel , la grande bannière du jubilé et de l'autre côté la grande bannière du CCFD terre solidaire…..et au milieu de tout cela la carte de notre petit doyenné , dont chaque membre est en communion profonde avec les habitants du monde.

Dans une vasque remplie de terre , Kévin arrose la terre aride…..cette terre aride évoquée dans le livre du prophète Isaïe :

            « Oui , je vais faire passer un chemin dans le désert , des fleuves dans les lieux arides…. »

Entrer dans un désert irrigué , c'est une expérience nouvelle , nous dit le père Stéphane.

Jésus ouvre aussi un chemin à la femme adultère , chemin de libération dans l'aridité de sa terre ; il condamne le péché , pas la femme . Mais il revient aussi sur la terre de chacun : on est tous faits de cette terre mais est-on capables de l'aider ?

Une belle procession d'offrandes monte vers l'autel où le père Stéphane aime s'entourer de tous les jeunes de l'assemblée qui participent vraiment à la prière eucharistique . Gilles et Augustin , l'un à l'harmonium et l'autre au violon font monter vers Dieu par la beauté de la musique nos prières ferventes.

Kylian  poursuit sa formation de catéchumène ; il est appelé par le père Stéphane , à genoux près de la vasque de terre , qui le bénit :

« Regarde , Kylian , regarde cette terre aride . Nous sommes tous à l'image de cette terre , marqués par des choses pas toujours très belles . Aujourd'hui , reçois cette force de Dieu . Je veux que tu fleurisses et que tu grandisses grâce à cette force »

La prière universelle était en partie consacrée aux partenaires CCFD qui oeuvrent partout dans le monde . Nous avons lu ensemble la très belle prière du jubilé en action de grâce.

« Montre-nous ton visage et nous serons sauvés »

29 MAI : 4ÈME MESSE DU JUBILÉ

Cette 4ème messe du jubilé,dont le thème était "les pauvres de proximité", a aussi été celle du 70ème anniversaire du Secours Catholique, bien présent dans cette cérémonie.

Au cours de la procession des offrandes, les membres de l’équipe du Secours catholique ont apportés le pain et le vin accompagnés des enfants  qui ont apportés des vêtements, des jouets, des livres pour donner aux familles les plus démunies.

Nous avons prié ensemble

" Tout le monde a besoin de pain pour vivre. Le pain matériel pour nourrir le corps,

Le pain de la Parole pour nourrir l’âme Et le pain de l’Amour pour nourrir le cœur »

Laissons monter vers le Seigneur notre Prière et demandons lui de combler toutes nos faims !"

Présidée par le père Stéphane de Maistre devant une assemblée moyennement nombreuse, cette messe a bien mis en valeur:   le globe terrestre, la carte du doyenné, le logo et la devise.
la Communauté du doyenné a été mise en exergue par le mot d'ouverture préparé par l'équipe liturgique , la prière universelle commune aux 6 paroisses. et la prière du jubilé lue par l'assemblée.
L'équipe du Secours Catholique a participé à la procession des offrandes, en tenue visible et lecture a été faite de l'histoire du Secours Catholique.
Enfin le chant plus connu "Bienheuruex ceux qui font miséricorde a été préféré à l'Hymne du Jubilé pour ouvrir et clore cette cérémonie.

 25 septembre : Cinquième messe du jubilé

« Prenons nos bâtons de pèlerin, Marchons ensemble, Jésus nous mène à Emmaüs,

Instants très purs et très précieux, Comme un profond regard, Un regard de feu »

Pour cette cinquième messe de la miséricorde , la Pastorale des jeunes adultes avait planté la tente des fruits de la miséricorde près de l'autel. Marie , Cécile , Geneviève et le père Stéphane nous invitaient à la joie de célébrer .Avec Augustin à l'orgue et Michel à l'animation des chants , nous avons prié pour les catéchistes , les « éveilleurs de foi » et les enfants appelés à vivre leur foi en Jésus.

Le père Stéphane a remis aux enfants qui avaient fait leur première communion en juin dernier le livre de la Parole.

La prière universelle très fervente de l'assemblée était préparée par Sancergues.

L'action de grâce , lue par Geneviève et Cécile , Marie et le père Stéphane nous a plongés au coeur des Béatitudes et fait revivre le « chemin de miséricorde » parcouru en juillet par le père Stéphane , quelques pèlerins…...et Soedad !

« Bienheureux sont les coeurs limpides,dans la lumière ils verront Dieu »

PAS A PAS… MAIS PAS SANS TOI

Pour les 70 ans du Secours Catholique nous nous sommes retrouvés le samedi 21 mai  pour une marche fraternelle le matin avec arrivée vers 12h à la chapelle de Ste Solange. Puis repas partage et l’après-midi : Kermesse. Sous un soleil radieux nous avons passé une journée formidable….

Le dimanche, le soleil n’était plus que dans les cœurs….

Repas servi par les scouts et animateurs. Animation pendant le repas et avant la messe de 15h à la cathédrale. (Groupe Africathol, des amis syriens qui ont chanté, un groupe de jeunes Flash mob…). A la fin de la messe, partage du gâteau d’anniversaire, les bougies avaient été soufflées par Mgr Maillard  et la responsable du Secours Catholique du Berry.

Les membres de notre équipe de Nérondes  vous remercient pour votre participation à l’occasion de la vente de gâteaux à la foire le 7 mai.

Merci aux nombreuses personnes qui ont fait des gâteaux et merci aussi à tous ceux qui sont venus acheter ces pâtisseries.

Cette année pour la première fois, le stand a été tenu par des membres du Secours Catholique et par les jeunes du club de l’Action Catholique des Enfants (ACE)

Les bénéfices ont été partagés pour les 2 mouvements. Ce qui a été beaucoup apprécié c’est d’avoir ainsi rencontré des visages de jeunes et moins jeunes,

Vive l’intergénérationnel !

 

  

 

 

 

Appel:

L'Eglise a besoin de tous et nous lançons un appel aux bonnes volontés. Le service des funérailles a besoin d'aide et tous les services en général (éveil à la foi, catéchèse, etc....).Venez nous rejoindre et participer à la vie de notre paroisse.
           
              Nous avons besoin de vous !