Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu
Newsletter
Navigation

Messe de saint Eloi à La Guerche le 25 novembre 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          Cette année, une quarantaine de membres de la confrérie de saint Eloi s'étaient rassemblés pour célébrer leur saint Patron. Dans son mot d'accueil le Père Olivier DEVAUX a rappelé que la confrérie de La Guerche fêtait ses 160 ans d'existance, et que pour cet évènement exeptionnel, cette année il n'y aurait pas de bâtonnier désigné, mais que tous ceux qui sont encore présents seront à leur tour bâtonnier, saint Eloi passera une semaine chez chaque ancien bâtonnier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Dans son homélie le Père Olivier a rappelé  qu'aujourd'hui nous fêtions le Christ Roi; cette fête marque la fin de l'année liturgique. Quand Ezechiel parle de Dieu, il ne le fait pas à partir d’idées abstraites mais il part de la réalité de ce qu’il vit, de ce qu’il voit, à partir de la vie de tous les jours, de l’expérience du nomade, du berger, de l’artisan. Dieu n’est pas un juge qui condamne mais pour Lui, juger s’est mettre chacun en face de ses responsabilités pour l’inviter à se juger lui-même. Olivier nous rappelle le psaume, et que pour nous qui faisons une lecture chrétienne de ce psaume nous pouvons y voir une annonce et du baptême et de l’eucharistie.. Le bon Berger nous conduit sur les chemins de la vie vers la Vie en plénitude, la Vie éternelle : « J’habiterai la maison du Seigneur tous les jours de ma vie. »est pour nous aujourd’hui. Le texte d'Evangile est un constat par lequel Jésus renvoie chacun à sa conscience : nous serons invités à juger notre propre façon d’agir au cours de notre vie. Gravons dans nos consciences cette parole : « Tout ce que vous aurez fait au plus petit d’entre les miens, c’est à MOI que vous l’aurez fait ». A la fin de son homélie, Olivier a rappelé l'importance des confréries à une certaine époque. Ces confréries étaient à la fois un syndicat qui permettait de rassembler, défendre et protéger les artisans, mais également une association caritative, un lieu d'entraide envers les personnes en difficulté.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Bénédiction de la brioche qui sera distribuée à la fin de la messe. Le pain était offert par les familles les plus aisées,était distribué à la fin de la messe pour rassasier les personnes, et permettre à certains de manger et de rapporter du pain chez eux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Sortie en procession derrière saint Eloi au son de la musique de la vielle, puis dépot de gerbe aux monument aux morts avant de finir la soirée par un moment convivial.