Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu
Newsletter
Navigation

Messe de saint Eloi samedi 28 novembre

Les confrères de saint Eloi étaient nombreux le samedi 29 novembre à honorer leur saint patron.

 

      En début de messe, le Père Jacques Petit expliqua la croix placée devant l'autel sur laquelle figure le mémento des noms des victimes de la barbarie satanique des attentats de Paris. Le bandeau rouge qui entoure la croix qui rappelle le sang du Christ.

 

 

Lors de la messe, le Père Jacques Petit a retracé la vie d'Eloi: Né en Limousin vers 588, il fut apprenti dans un atelier où l'on frappait la monnaie royale selon les méthodes romaines anciennes. L’orfèvre Eloi devint monétaire de Clotaire II, puis trésorier de Dagobert. Il gardait une partie des revenus venant de sa famille et il les employa au service de la charité des pauvres et des esclaves. Il était aussi habile dans les émaux que dans les ciselures d'or fin. Ces qualités professionnelles allaient de pair avec une scrupuleuse honnêteté.  Pour son honnêteté, sa franchise sans compromission et la qualité de son jugement pacifique, il était devenu conseiller du roi. Mais Eloi est attiré par la vie religieuse. En 641, Éloi était ordonné prêtre  et veut fonder un monastère ce qu’il réalise à Solignac puis devenait évêque de Noyon-Tournai et continue à répandre la vie monastique.  Eloi crée ensuite un monastère identique pour les femmes à Paris.

 A la fin de son homélie , le Père Petit demanda aux artisans confrères de saint Eloi de travailler auprès de leurs concitoyens des villages alentour comme le demandait le prophète Jérémie " de manière à plaire à Dieu".

[

A la fin de la messe le Père bénit la traditionnelle brioche qui fut partagée avec tous en rappelant les paroles de la présentation des dons:" Tu es béni, Dieu de l’univers, toi qui nous donnes ce pain, fruit de la terre et du travail des hommes ; nous te le présentons ; il deviendra le pain de la vie."