Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Mois de NOVEMBRE

Toussaint  ou  Halloween 

Site Internet – www.mariereine.com ou www.labonnenouvelle.fr

 

Nous avons assisté la propagation d’Halloween depuis quelques années.

Même si cela a baissé nous voyons encore un peu partout dans les médias une promotion commerciale pour cette fête animée par des monstres, des squelettes et des sorcières… Des sorcières à la sorcellerie il n’y a qu’un pas et la fête d’Halloween offre une occasion rêvée de franchir ce pas. Cette ambiance médiatique n’apporte pas la paix.

Le mot Halloween vient de « All Hallow’s Eve », « la nuit qui précède le jour de tous les saints ». On est donc tenté de l’associer à notre fête chrétienne ! Mais n’y aurait-il pas là une inversion de la Toussaint ! En effet, avec Halloween, on imite les défunts, et leurs fantômes reviennent chez nous pour nous faire peur et nous menacer de la mort ; à la Toussaint, au contraire, nous attestons que nos défunts sont des vivants, et que nous sommes promis à les rejoindre dans la cité de Dieu

 

Qu’est-ce que Halloween ?

L’origine d’Halloween se trouve dans des fêtes celtes païennes, où le 31 Octobre, ceux-ci célébraient en l’honneur de leur divinité païenne « Samhaïn », un festival de la Mort. Des druides se déplaçaient de maison en maison, réclamaient des offrandes pour leur dieu et exigeaient parfois des sacrifices humains ! En cas de refus, ils proféraient des malédictions de Mort sur cette maison, d’où le TRICK ou TREAT : malédiction ou présent, pour être plus clair : une offrande sinon malédiction. Pour éclairer leur chemin, ces prêtres portaient des navets évidés et découpés en forme de visages où brûlait une bougie faite avec de la graisse humaine des sacrifices précédents. Ces navets représentaient l’esprit qui allait rendre leurs malédictions efficaces. Aux 18ème et 19ème siècles, cette coutume est arrivée aux Etats Unis, on a remplacé les navets par des citrouilles. Le nom donné à l’esprit qui habite dans la citrouille était «Jock» qui est devenu «Jack» qui habite dans la lanterne, d’où «Jack-o-lantern».

Alors, quand vous voyez vos enfants faire « un cadeau ou un sort » et réclamer des bonbons de maison en maison, cela paraît inoffensif et amusant, mais n’êtes-vous pas en train de les associer, sans être conscients, à un bien sombre rituel ? Il y a trop d’ambiguïté pour ne pas, en tant que Chrétien, prendre ses distances.

 

Quelle alternative proposer à nos enfants ?

Puisque les enfants aiment se déguiser et aller demander des bonbons, et bien renversons la vapeur ! Peut-être pouvons-nous leur proposer de se déguiser en Saint, comme St Joseph, St François d’Assise, ou Ste Thérèse ou en Mère Teresa. En tout cas, évoquons avec eux la vie des saints… 

Ils aiment les bonbons, et bien proposons leur éventuellement d’aller déguisés, de maison en maison pour annoncer des bénédictions en échange de quelques friandises ou d’un sourire : « Seigneur, bénis cette famille, cette maison, ce jardin, leur travail…au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen ! » ou tout simplement, « Bonne fête de la Toussaint ! »

 

Autres idées pour Halloween

Le thème d’Halloween étant la mort, le lugubre et le ténébreux, décorez pour symboliser la lumière et la vie. Vous pouvez entourer votre maison de lumière. Le message symbolique est que Jésus est la lumière du monde. Vous pouvez aussi faire jouer de la musique de louange dans la maison.

Préparez les plus beaux sacs de friandises du quartier. Bénissez sincèrement les enfants avec de “ bonnes ” friandises : bonbons, suçons, chocolats, etc... Ne donnez pas de fruits ou de friandises maison.

Distribuez une jolie image, des dessins pertinents aux enfants et aux parents, quelque chose avec des couleurs, et un message décrivant clairement et simplement la signification de la Toussaint par exemple.

Impliquez vos propres enfants dans votre projet et faites-en une mission familiale.

Prenez le temps de prier avec vos enfants après chaque petit visiteur. Priez pour que votre accueil et votre bénédiction aient un impact dans la vie des jeunes et dans la vie de leurs parents. Après avoir prié à quelques reprises, demandez à vos enfants de prier eux-mêmes pour les petits amis.