Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu
Newsletter

Les dispositions intérieures pour recevoir le Sacrement de l’Eucharistie

 

Ces dispositions intérieures nous indiquent qu’il ne suffit de ne pas avoir d’empêchement canonique pour recevoir systématiquement la communion chaque fois qu’on participe à la messe.

Ayons toujours à l’esprit l’avertissement de Saint Paul : « Ainsi donc, quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement aura à répondre du corps et du sang du Seigneur. » (1 Co 11, 27)

En effet, pour recevoir la communion et en tirer spirituellement profit on ne doit pas être en état de péché grave. Si c’est le cas, il faut d’abord recevoir le sacrement de réconciliation (confession) et accomplir sa pénitence afin d’être apte à communier. Sinon il faut s’abstenir de communier.

Voici ce qu’en dit le droit de l’Église : « Qui a conscience d’être en état de péché grave ne célèbrera pas la Messe ni ne communiera au Corps du Seigneur sans recourir auparavant à la confession sacramentelle, à moins d’un motif grave et qu’il ne soit dans l’impossibilité de se confesser ; en ce cas, il n’oubliera pas qu’il est tenu par l’obligation de faire un acte de contrition parfaite [repentir sincère inspiré par l’amour de Dieu], qui inclut la résolution de se confesser au plus tôt. » (Canon 916).

Il est à retenir que l’acte pénitentiel au début de la messe « n’a pas l’efficacité du sacrement de pénitence ». C’est une reconnaissance de notre état de pécheurs et n’est pas un examen de conscience