Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu
Newsletter
Navigation

Commémoration de tous les fidèles défunts

Origine du Jour des morts, le 02 Novembre

 

Dès le 7ème siècle, les moines commencèrent à offrir une messe pour les défunts de leur ordre, le lendemain de la Pentecôte. Peu à peu, la coutume s’instaura.                                         

En 998, le monastère bénédictin de Cluny instaura la commémoration de tous les frères défunts, le 2 novembre. Cette pratique s'étendit aux autres monastères, puis aux paroisses desservies par le clergé séculier.

Au 13ème siècle, Rome inscrivit ce jour de commémoration sur le calendrier de l'Eglise universelle. Cette même date fut maintenue, ainsi tous les membres défunts de la communion des saints pouvaient être rappelés en deux jours successifs : les saints parvenus à la gloire du ciel le 1er novembre, et les autres le 2 novembre.

 

Jour de tous les saints et le 2 novembre pour les orthodoxes et les protestants.

Les orthodoxes célèbrent tous les saints le premier dimanche après la Pentecôte.

Ils l’appellent Dimanche de tous les saints qui est en liaison avec la fête de la Pentecôte et le don de l’Esprit. Le culte des saints est très important dans l’orthodoxie.

Les orthodoxes ne célèbrent pas le jour des morts le 2 novembre comme le font les catholiques. Il a été institué par Odilon abbé de Cluny, vers l’an 1000. Les orthodoxes n’ont pas une fête des morts, mais prient pour les défunts à chaque office et particulièrement le samedi.

Les protestants ne célèbrent pas le Jour de tous les saints, car ils n’ont pas de vénération particulière pour les saints. D’autre part, ils ne prient pas pour les défunts.

Cependant beaucoup de protestants vont le 2 novembre entretenir la tombe de leurs ancêtres.      

      http://cybercure.fr