Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Conférence sur l'Adoration

Venez-vous abreuver à la source cachée

Venez-vous reposer sur le cœur du bien aimé 

La prière est essentielle pour notre vie. Pas toujours facile cependant de prendre du temps pour Dieu. Se savoir attendu et porté par la prière des autres peut être une aide pour stimuler notre vie de prière. Parmi les différents groupes de prière de notre paroisse, l’un d’entre eux propose de prier devant le Saint Sacrement exposé. Certains se retrouvent le lundi afin de veiller devant le Saint Sacrement toute la journée, d’autres choisissent un autre jour voire même visitent occasionnellement le Seigneur réellement présent dans le Saint Sacrement. Afin de continuer de nourrir notre foi et donc notre prière, une conférence est proposée à tous ceux qui le désirent le :

Mercredi 16 Novembre 2016

19h-20h à la chapelle Saint Jean Paul II

Conférence sur l’adoration puis Salut du Saint Sacrement

Peut-être nous interrogeons-nous sur ce que peut apporter dans nos vies l’adoration du Seigneur réellement présent dans le Très Saint Sacrement. Rien et tout à la fois. Comme toute prière, la prière d’adoration ne sert à rien et c’est bien cette apparente inutilité qui devient le terrain propice à la rencontre du Seigneur. Chercher une utilité serait vouloir astreindre le Seigneur à être ce que nous voudrions qu’il soit.

Or, nous avons tout reçu de Dieu et tout à recevoir de Lui. Lorsque nous prions devant le Saint Sacrement, nous ne venons pas pour recevoir quelque chose mais bien pour répondre à un appel de Dieu qui rencontre notre besoin vital de relation avec cet Autre qui est Dieu. Comme toute prière, la prière d’adoration demande, invite et forme à une grande humilité.

Se tenir présent devant le Saint Sacrement (exposé ou présent dans le tabernacle), c’est continuer de vivre du Sacrement de l’Eucharistie. Lors de la messe, les chrétiens se rassemblent à l’appel du Christ afin d’être nourri de Lui et de répandre dans le monde la Bonne Nouvelle du Salut de Dieu. Notre prière d’adoration est donc en lien avec la célébration de la Messe et elle est découverte qu’en lieu et place d’une attitude de présence devant Dieu, j’entre dans un accueil de la présence de Dieu devant moi, et à travers moi, devant les autres et le monde.

Comme toute prière, la prière d’adoration est une écoute de Dieu et si c’est moi qui semble poser mon regard sur l’hostie consacrée, je découvre davantage que ce n’est pas moi qui contemple Dieu mais bien le Seigneur qui me contemple, m’aime et m’invite à recevoir son amour.

Si l’adoration est une prière personnelle, elle est comme toute prière, une invitation à sortir de moi-même, non pas pour que je me perde, mais bien pour que je découvre combien Dieu m’a créé et sauvé et que je suis donc responsable de mon frère comme lui-même est responsable de moi. Comme prolongement de la célébration de la messe, l’adoration du Saint Sacrement invite à une attitude missionnaire.

Le monde ne se divise pas en deux catégories : ceux qui adorent et ceux qui n’adorent pas. Toutefois, peut être pourrions-nous nous interroger sur la place de la prière dans nos vies. Il n’est pas question de penser peser avec une balance ce que nous vivons dans notre vie de prière puisqu’elle est un don de Dieu. Mais comme tout don venant de sa main, le Seigneur invite chacun à collaborer avec lui. Comment fais-je pour recevoir ce don ? Quelle place occupe le dialogue avec Dieu dans mon quotidien ? Comment mon apostolat et celui des autres est-il confié à Dieu ?

Réjouissons-nous frères et sœurs de ce que le Seigneur nous donne de vivre dans nos paroisses afin de toujours plus entrer dans une proximité avec lui en allant au plus profond de nos cœurs rencontrer Dieu qui y habite.

Père Loïc Jahouanet

"Entre 7 et 8 heures du soir, je me tiens devant le saint sacrement pour une heure d'adoration."

"L'adoration en apparence cela ne sert à rien.... et pourtant c'est le plus important"

                                                                                                                              Pape François

                                              Le temporel et l’éternel.                                                   

 

                Chacun d’entre nous est confronté, dans sa vie, aux deux dimensions, temporelle et éternelle.

                Tout ne s’explique pas par la raison. Malgré sa soif de savoir et sa capacité à chercher, l’homme est obligé d’accepter de ne pas tout comprendre et maitriser.

                A l’image de la croix, coexiste deux réalités. L’axe horizontal qui correspond à notre vie matérielle. L’axe verticale qui correspond à notre vie spirituelle.

                Comment ne pas être interpellé par les dimensions de cette croix qui met en évidence la nécessité d’un axe spirituel plus grand que l’axe matériel.

                Qu’en est-il dans nos vies ? Quel temps accordons-nous à notre croissance spirituelle ? Y-a-t’il une recherche d’équilibre avec notre vie matérielle ?

                Nous croyants, chrétiens, catholiques, avons besoin de dégager du temps sur nos agendas pour nous nourrir de la dimension spirituelle. Nous sommes des géants pour notre vie matérielle. Nous sommes des nains pour notre recherche spirituelle. Comment trouver l’équilibre de la croix ?

                L’adoration est pour moi une manière de m’extraire du quotidien. Chaque lundi matin avant de commencer la semaine, je choisis de vivre une heure de « face à face avec le Seigneur ». Comme une nourriture terrestre. Ce rendez-vous devient indispensable pour moi.

                Merci à tous ceux qui nous permettent de faire grandir notre vie spirituelle. Je crois que nous sommes particulièrement gâtés sur notre paroisse. (Prêtres, Religieux, Religieuses, Laïcs, engagés…). Alors pourquoi pas vous pour ce rendez-vous de cœur à cœur avec Jésus.

                Rendez-vous mercredi 16 novembre 2016 de 19H à 20Hà la Chapelle Jean-Paul II pour une conférence puis Salut du Saint Sacrement.

 

                En union de prières.

                                               Jacques CHARLOT.