Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Bibliographie

Voici une sélection de livres traitant de l'Homme, de la santé et de la vie avec la maladie.
Cette sélection est faite en partenariat avec :

LA PROCURE-BIBLIOU,
91 rue Bourbonnoux, 18000 BOURGES -
Tél : 02.48.24.83.95 - Email : librairie.bourges@laprocure.com

Biotechnologies

Procréation, utilisation de cellules souches… devant ces questions remises en perspective lors de la révision des lois en 2011, Pierre Savatier, directeur de recherche à l’Inserm et Elisabeth Matthys-Rochon, biologiste se proposent, dans ce nouveau livre aux éditions L’Harmattan, d’informer les lecteurs sur ces nouvelles techniques dont, parfois, les conséquences inquiètent. En deux parties les auteurs rappellent d’abord les mécanismes de reproduction chez l’Homme, puis ils donnent, de façon pluraliste, des éléments de réflexion éthiques, sociétaux et philosophiques. Pour eux « l'éthique n’est pas statique », mais appelle à une réflexion permanente, et donc pour prolonger le débat les auteurs donnent, à la fin du livre, une adresse électronique pour des échanges lecteurs – auteurs !

 

 

 

 

 

Dieu et le malheur du monde

Quand Thierry Niquot, prêtre du diocèse de Périgueux et Sarlat, et vicaire épiscopal du Périgord-centre, philosophe de formation, sollicite le théologien Jean-Marie Ploux pour écrire avec lui un livre sur le mal, Jean-Marie lui répond :

Sur le mal non, sur le malheur pourquoi pas ?

Après avoir vérifié qu’ils sont sur la même longueur d’onde théologique, ils se mettent à l’ouvrage en compagnie de Jacqueline de Tourdonnet, engagée dans la vie paroissiale. Il s’agit un livre qui part des questions que chacun peut se poser, mais aussi d’ouvrir un chemin de foi pour les victimes du malheur.

Nous savons tous, nous savons que l’expérience du malheur n’est pas communicable, qu’elle est à peine partageable mais qu’elle fait partie de la commune humanité dans la solitude du cri, la révolte contre l’absurde. (p 19)

Le malheur, autrement dit le mal subi, par les victimes d’un cancer ou d’un tsunami, le mal dont on n'est aucunement responsable même si l’on cherche des explications pour le rendre moins insoutenable. Le malheur qui précède le mal lui-même.

Il ne s’agit pas de se demander seulement où est Dieu dans notre affrontement au malheur mais aussi et surtout en quel Dieu il nous est possible de croire.  (p 33)

Au fil du livre, les auteurs mettent en lumière nos différentes postures face au malheur, ils nous amènent à découvrir le Dieu des chrétiens qui se révèle en Jésus-Christ, un Dieu qui n’explique rien mais qui s’implique, un Dieu qui se donne à connaître dans l’épreuve plutôt que dans la preuve.

Un ouvrage qui se referme, ou plutôt qui s’ouvre sur la prière.

Quand tout est désert, la prière des frères nous prend, la prière de l’Eglise nous porte. Sans que nous le sachions, même la prière des autres nous enveloppe. (p 138)

 

Dieu et le malheur du monde. Jean-Marie Ploux, Thierry Niquot, Jacqueline de Tourdonnet. Préface de Mgr Albert Rouet. (Editions de l’Atelier, 2012). Source : Martine Cool. Mission de France.

 

Un petit frère pas comme les autres

A la base, ce livre explique la trisomie, mais il s’adapte parfaitement à l’autisme.

C’est un livre fait pour les enfants, pour leur expliquer le respect de la différence et du handicap.

Il leur apprend aussi la compassion, que ce soit pour le petit frère qui a des difficultés, ou pour la grande soeur qui souffre de la différence de son frère.

 

 

 

 

 

 

 

Vivre avec une personne malade

Vivre avec une personne malade - Des conseils pour la famille, les soignants, les accompagnateurs

Comment affronter la maladie quand elle nous touche ou atteint l'un de nos proches ? Peu de personnes y sont vraiment préparées.
Ce livre propose une démarche nouvelle : choisir de vivre la maladie ensemble et sortir des comportements qui enferment bien-portants et mal-portants dans leurs univers respectifs. Traverser ensemble l'épreuve de la maladie permet de dépasser le dévouement des uns et la dépendance des autres pour faire l'apprentissage de la confiance, du respect mutuel, de l'échange. L'expérience extrême vécue par un patient et son entourage peut alors devenir l'occasion pour chacun de découvrir le prix de la vie dans sa fragilité même.
Les auteurs, Nicolle Carré et Hubert Paris, ont tous les deux été confrontés à de graves maladies. Aujourd'hui, ils accompagnent des malades. Leurs conseils et leurs réflexions, enrichis de nombreux témoignages émouvants, parfois douloureux, souvent surprenants, sont complétés par des informations sur la façon dont les principales traditions religieuses abordent la souffrance et les derniers moments de la vie.
À la lecture de ce guide destiné aux familles, amis, soignants et accompagnants, émerge une conviction : les malades ne doivent jamais être considérés uniquement comme des corps que l'on soigne ou que l'on soulage, mais toujours comme des personnes, membres à part entière de la communauté des vivants.

 

La présence à l'autre

La présence à l'autre - Accompagner les personnes en situation de grande dépendance
2e édition

L'auteur vit depuis 50 ans dans une situation de totale dépendance physique.
Il expose ici une conception originale et profonde de l'accompagnement des personnes en situation de dépendance - fruit d'années d'observations, de réflexions et de concertations, au cours desquelles il fut tout à la fois acteur, spectateur et cobaye. La technicité a longtemps primé sur l'humanité. La tendance en ce domaine s'inverse nettement depuis la loi du 11 février 2005 dite loi pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.
Cependant, dans les institutions particulièrement, la loi du silence, la peur et le chantage perdurent. La " prise en charge " des personnes se réalise souvent sur le mode d'un conditionnement proche du système carcéral, et " l'accompagnement " n'assure que le minimum vital. Un tel système continuera tant que les mentalités n'auront pas évolué. Vivant à domicile et militant activement pour développer ce mode de vie, Marcel Nuss a conçu ce livre pour ceux et celles qui exercent le métier d'accompagnant.
Mais c'est à chacun qu'il adresse cette leçon d'humanité, ce qu'il nomme " la présence à l'autre ". 2e édition entièrement revue par l'auteur et enrichie de témoignages d'AMP.

 

La guérison spirituelle

La Guérison spirituelle – 3 volumes

 Le sens de la maladieCe livre sur « la Guérison spirituelle » n'est ni un essai de médecine, ni un essai de spiritualité, mais un « essai » tout court ! Face à la multiplicité et à la diversité des détresses que connaît notre monde contemporain, il pare au plus pressé : il ne cherche ni à démontrer ni à convaincre, mais invite à plonger, avec toutes les forces disponibles de la pensée, de l'intuition et de l'observation, au cœur de la problématique de la maladie et de la guérison. Faire face à la réalité multiple de nos pathologies pour remonter à la racine de cette expérience de guérison revient à interroger la vie à travers la maladie, mais aussi la maladie à travers la vie. Si « guérison spirituelle » il y a, cette guérison est plus qu'une guérison « de » l'esprit, et plus encore qu'une guérison « par » l'esprit : cette guérison « est » esprit ! Cela signifie qu'elle fait partie, par sa nature, du processus d'« autodévoilement » du mystère de la vie. Elle manifeste la manière dont la vie, à travers l'obstacle apparent de la maladie, s'éveille à la conscience d'elle-même. Plus qu'une fatalité ou une punition, la maladie pourra apparaître comme un « chemin d'initiation ». En effet, la mise au jour du sens de la maladie – et c'est là l'objet de ce premier volume – permettra d'entamer un chemin de réconciliation avec la vie en faisant ressortir le caractère pathogène des pensées de doute et de jugement que l'on entretient sur le sens de la vie.

 

Soigner le goût de vivre

Un témoignage mêlé de réflexions sur l'expérience d'aumônier en hôpital en soins palliatifs. G. de Villers, qui a accompagné au seuil de la mort des personnes de toutes catégories, sociales, religieuses ou d'âge, montre comment il est possible, à condition de savoir entendre la personne et sa souffrance, d'aller à la rencontre de l'autre et aussi de soi-même.