Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Ursulines de Jésus

« Au cœur du monde, nous sommes appelées à vivre par le Christ, Verbe, Parole de Dieu en nous livrant à Dieu son Père et au service de nos frères et sœurs… Toute notre vie devient alors adoration. »

C’est dans l’un des quartiers de Châteauroux (36), celui de Beaulieu, que nous avons été envoyées :

  • Claudette en 2004
  • Marie-Thérèse en 2006
  • Marie en 2012
  • Depuis septembre 2013, par l’arrivée de Marie-France la communauté a élargi sa tente…

Sur la Paroisse, Marie rassemble autour du « Grain de Moutarde », bon nombre d’habitants et assure sépultures et visites.

Les autres abeilles sortent aussi pour rencontrer des personnes dans les diverses associations et « faire avec » pour un mieux vivre ensemble, dans notre quartier de Beaulieu. De nous 4, à ce niveau, c’est Marie- Thérèse, la plus engagée.

Plus loin, les gens du voyage et les familles de prisonniers ne sont pas oubliés non plus. Claudette les retrouve régulièrement.

 

Un peu d'histoire

1802 : Chavagnes ! Louis-Marie Baudoin, se laisse éblouir par le mystère de l’Amour de Dieu qui vient au milieu de nous : Mystère d’Incarnation ! Aux Sables d’Olonne où il vit caché après cinq années d’exil en Espagne durant la révolution française, il partage ses intuitions avec une ancienne religieuse hospitalière de la Rochelle, Charlotte Gabrielle Ranfray.

2 juillet 1802 : Arrivée en charrette des six premières compagnes répondant à l’appel de Louis-Marie Baudouin, curé de Chavagnes en Paillers depuis un an. Charlotte Gabrielle Ranfray qui deviendra Mère Saint Benoît, fondatrice de la congrégation avec Mère Saint Arsène va diriger l’œuvre nouvelle ; une école et un petit pensionnat. Dès l’année suivante, elles font profession de vie religieuse entre les mains de Louis-Marie Baudouin : La congrégation des Adoratrices du Verbe Incarné est née.

1812 : 15 petites communautés sont déjà envoyées dans les campagnes.

1834 : Écosse : Louis-Marie Baudouin ne résiste pas à l’appel de l’Église d’Écosse. Il envoie des sœurs pour la communauté d’Edimbourg ; première sortie hors de France.

Suivront des implantations de communautés en Espagne, Angleterre, Italie, Canada, Cameroun, Chili... à découvrir sur le site de la famille de l'Incarnation.