Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Actualités du diaconat

Patrice proclame l'évangile.

We fraternel

We fraternel à l'abbaye Saint-Vincent de Chantelle

Depuis 1853 des bénédictines vivent dans ce haut lieu Bourbonnais. Des diacres du diocèse et leurs épouses viennent de passer avec leur pasteur (Mgr Maillard) deux jours de fraternité. Outre la participation aux offices des Heures, le groupe a découvert les gorges de la Bouble qui contournent l’abbaye édifiée sur un éperon rocheux. L'abbesse nous a présenté la communauté d'une dizaine de soeurs qui travaillent à la création, la fabrication et la vente de cosmétiques de renom. Nous avons vécu un temps de Lectio Divina, introduite par une des bénédictines avant de partager en soirée nos "fruits de l'été". Deux eucharisties ont ponctué ce temps de retraite qui fut très apprécié des participants.

JPBrunet 6/10/2017

 

Le diacre le porte en procession.

L’évangéliaire est destiné en premier lieu à la proclamation de l’évangile à la messe. Il apparaît comme l’icône du Christ ressuscité. Il est le signe de sa présence dans l’assemblée. Le symbolisme de l’évangéliaire est souligné par les rites qui, dans toutes les familles liturgiques, accompagnent sa double entrée : au début de la célébration d’abord, puis lors de sa proclamation. On notera l’importance de la déposition de l’évangéliaire sur l’autel, qui précède celle du pain et du vin. L’autel fait la jonction entre « le livre et le calice », comme aimait le dire Jean XXIII.

L’évangéliaire est porté dans la procession d’entrée des célébrants et des ministres et est posé sur l’autel. La procession qui prélude à la proclamation de l’évangile est la plus solennelle. Le diacre ou le prêtre ayant pris le livre le porte ostensiblement vers l’ambon, précédé du porte-encens et encadré par les porte-flambeaux, tandis que le peuple debout l’acclame en chantant Alleluia.

Mi octobre, est annoncée la parution du nouvel Evangéliaire, à découvrir sur le site Narthex

 

Service de la table et de la Parole

C'est le texte proposé pour ce 9 avril à notre méditation. "Le conflit entre les hellénistes et les Hébreux va être réglé par l'institution d'une diaconie, d'un service des tables où l'auteur des Actes des Apôtres voit peut-être l'origine des diacres (Ph 1,1) qui se détache du service apostolique de la prière et de la Parole" (note de la TOB). Ces Sept hommes sont "Étienne, homme rempli de foi et d’Esprit Saint, Philippe, Procore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, un converti au judaïsme, originaire d’Antioche" (Ac 6,5). Pour notre ministère de diacre, il faut proursuivre la lecture de la note de la TOB : "Ce sont eux aussi très probablement qui, à la suite de Philippe (8,5 n.), un des Sept qui, comme Étienne, passe du service des tables à celui de la Parole, vont porter l'Évangile hors de Jérusalem et de Palestine jusqu'aux paiens (11,19 n.; 11,20 n.)". Table et Parole sont intimement liés au coeur de notre ministère.

JPBrunet 9avril2016

Les prédications de Carême 2016

Prédication des diacres du Doyenné

Chaque dimanche de Carême, à 16h30, auront lieu les Vêpres solennelles de Carême en la cathédrale de Bourges. L'office liturgique sera présidé, à tour de rôle, par un chanoine de la Primatiale Saint-Etienne et la prédication sera confiée aux diacres permanents du Doyenné de Bourges.
Ainsi nous pourrons entendre successivement le 14/02 André Tourlonnias, le 21/02 Jean-Pierre Brunet, le 28/02 Patrice Lemaréchal, le 6/03 Guy Colrat, le 13/03 Paul Tillocher et enfin le 20/03 Denis Lefebvre.

jpbrunet 20mars2016

 

8 novembre 2015, 11 heures, église saint Henri à Bourges

La communauté paroissiale est attentive à l'écoute de "son diacre". Patrice Lemaréchal, économe diocésain, commente les textes du jour, tournés vers l'offrande de la veuve, dans la salle du trésor... Et Jésus qui regarde.

Le diacre est au service de la Parole. L'évangéliaire lui a été remis, le jour de son ordination, par l'évêque qui a accompagné son geste de ces mots : "Recevez l'évangile du Christ, que vous avez la mission d'annoncer. Soyez attentif à croire à la Parole que vous lirez, à enseigner ce que vous avez cru, à vivre ce que vous aurez enseigné."

C'est une véritable méditation et maturation de la Parole qui fera jaillir les paroles de l'homélie. C'est dans cette attitude humble et respectueuse du Christ que nous avons à partager cette Parole, au long de notre vie.

JPBrunet 8novembre2015

25 octobre 2015 : 2 nouveaux diacres pour le diocèse

C'est avec une grande joie que la fraternité diaconale du diocèse accueille Michel et Patrice ainsi que leurs épouses respectives, Lune et Nathalie. Découvrez-les dans les témoignages parus la semaine précédente dans la rubrique "actualités".

Les diacres dans la Bible

Ce mardi 15 septembre, nous est proposé un texte de saint Paul apôtre à Timothée (1 Tm, 3-13) dans lequel les traductions bibliques (Nouvelle traduction liturgique AELF, ci-après) emploient le mot "diacre" :


"08 Les diacres, eux aussi, doivent être dignes de respect, n’avoir qu’une parole, ne pas s’adonner à la boisson, refuser les profits malhonnêtes,
09 garder le mystère de la foi dans une conscience pure.
10 On les mettra d’abord à l’épreuve ; ensuite, s’il n’y a rien à leur reprocher, ils serviront comme diacres.
11 Les femmes*, elles aussi, doivent être dignes de respect, ne pas être médisantes, mais sobres et fidèles en tout.
12 Que le diacre soit l’époux d’une seule femme, qu’il mène bien ses enfants et sa propre famille.
13 Les diacres qui remplissent bien leur ministère obtiennent ainsi une position estimable et beaucoup d’assurance grâce à leur foi au Christ Jésus."

Ces "serviteurs" ou encore "assistants"  étaient spécialement chargés de s'occuper des pauvres et des malades. On trouve une même juxtaposition des épiscopes et des diacres dans l'introduction de l'épître aux Philippiens (1,1),
* Les femmes des diacres (appelées à aider leur maris) ou les femmes assurant la fonction de diacre. - notes de la TOB -

Michel Feintrenie, institué lecteur & acolyte

Le 28 juin dernier, s'est tenue une assemblée peu ordinaire sur le mail saint Gildas à Châteauroux. Grande place exposée au soleil, le mail fait la joie au soir aux deux roues pour des mini rodéos. Les grands arbres qui bordent ce lieu accueillent les familles et les piétons pour une ballade dans le parc adossé à la rivière "Indre". Mais ce dimanche, vers midi, sous les arbres, avait lieu la bénédiction des voitures et de ses occupants par Mgr Maillard accompagné du père JF Breton, curé de la paroisse saint Gildas, fête de saint Christophe oblige.

Une toute autre démarche s'est vécue dans le cœur de Michel lorsqu'il a été institué lecteur avec remise de l'évangéliaire par l'évêque. Quelques instants plus tard, Michel revêtait l'aube appportée par son épouse Lune. Des mains de Monseigneur, il recevait le pain et le vin, futur Corps et Sang du Christ. Michel était ainsi institué acolyte pour le service de la table eucharistique.

La fraternité diaconale se réjouit à l'avance d'accueillir ce futur frère en Christ, vraisemblablement ordonné avec Patrice Lemaréchal avant la fin d'année 2015.

JPBrunet 13juillet2015

 

L'église de mon enfance

Originaire de de Saint-Amand-Montrond, j'ai désiré être présent pour la messe inaugurale de l'église paroissiale nouvellement restaurée après 14 mois de travaux. Les pierres ont retrouvé leurs tons naturels et le nouvel éclairage ouvre des espaces autrefois bien gris et sombres. Avec ce "vaisseau rajeuni", Mgr Maillard a invité les fidèles à relever le défi d'une meilleure visibilté de leur église, de notre Eglise.

JPBrunet 6juillet2015

 

Le site national du diaconat permanent totalement renouvelé ! 10 juin 2015

 

Patrice Lemaréchal institué lecteur et acolyte.
Le 30 novembre dernier, la communauté paroissiale de saint Henri (Bourges) apprend que l'un de ses paroissiens est admis officiellement parmi les candidats au diaconat. Un accompagnement dans la prière, jusqu'à l'étape de l'institution comme lecteur (service de la Parole) et acolyte (service de l'autel) ce dimanche 22 mars. Rencontre avec l'intéressé : Patrice Lemaréchal.

Qu’est-ce qui a changé en toi, et dans ta vie de couple, entre ton entrée en formation et aujourd’hui ?
« Voilà sept ans que nous réfléchissions avec Nathalie, mon épouse, à l’éventualité d’une aventure vers le diaconat. Ce long parcours a déjà été pour moi un véritable pèlerinage intérieur. Un temps exigeant de progression spirituelle et d’humanité. Comme tout pèlerinage, il est d’abord chemin de conversion. Un chemin de conversion personnelle, mais aussi de couple.
Un chemin de conversion personnelle où la découverte de l’accompagnement spirituel m’a bien aidé. Quelle fécondité dans ces rencontres ! Que de questions aussi. Sur ce chemin, j’ai aussi appris à lâcher prise, à laisser Dieu agir, à lui faire confiance. »

Comme le Carême qui nous invite à un chemin de conversion ?
« Cheminer ensemble nous a permis de nous transformer Nathalie et moi. Un chemin de conversion, de l’un vers l’autre. Je crois donc, au plus profond de mon cœur, que c’est au sein de la vocation au mariage que l’Église est venue m’appeler. Cet appel est un fruit de notre amour. Comment ici, ne pas remercier Nathalie pour sa confiance, sa patience, et de l’espérance dont elle témoigne. »

Institué comme lecteur…
« Pour le service de la Parole, Mgr Maillard m’invitera à m’en nourrir, à me laisser former par elle, et à l’annoncer fidèlement à mes frères. Cette semaine, j’étais à Lourdes avec les économes des autres diocèses. En méditant à la grotte, je repensais au prologue de la règle de St Benoît : « Écoute, mon fils… ouvre l’oreille de ton cœur ». C’est pour moi, une véritable invitation à me laisser façonner par Dieu, comme le vase d’argile entre les mains du potier. « Écoute mon fils… », c’est me mettre à l’écoute pour recevoir la Parole de Dieu, particulièrement dans la prière et la liturgie. « Ouvre l’oreille de ton cœur », c’est jouer ce cœur à cœur avec mon frère qui a soif de s’abreuver à la source d’Eau vive. »

Et acolyte :
« Pour le service de l’Eucharistie, notre évêque prononcera cette prière « Bénis Patrice… Qu’il grandisse dans la foi et la charité, qu’il sache animer la prière dans l’assemblée, et qu’il soit fidèle à distribuer le Pain de Vie… ». C’est une vraie feuille de route ! »

Propos recueillis par JPBrunet 20/03/2015

 

 

Saint Valentin : le village de Saint Valentin, à une dizaine de kilomètres d'Issoudun, a fêté ses noces d'or (50 ans) de la fête des amoureux ces 14 et 15 février 2015. Après une concélébration des pères Crestois et Auguié, aidés dans les services de la Parole et de l'autel par Denis, et animé par le compositeur/interprête et journaliste Laurent Grzybowski, la communauté paroissiale d'un jour s'est avancée en procession dans le jardin des amoureux à la suite de Saint Valentin. Ce prêtre romain martyrisé vers 270 est le protecteur de ceux qui s'aiment ! C'est main dans la main que Denis et son épouse Monique ont posé sous le saule aux cœurs.

JPBrunet 15fév2015

 

Saint Vincent : le patron des vignerons, est fêté le 22 janvier. Dans notre belle région du Berry, la fête traditionnelle de la "saint Vincent" est célébrée dans beaucoup de villages. Diacre de l'évêque de Saragosse, en Espagne, il fut le premier martyr de ce pays en 304 avec son évêque Valaire, sous la persécution de Dioclétien. Vincent offre le modèle accompli du service dans l'Église : ministre de l’évêque pour l’offrande du sacrifice et le gouvernement de la communauté, le diacre doit l’accompagner aussi à l’heure suprême du témoignage.

Saint-Vincent peut être représenté en dalmatique, vêtement liturgique du diacre, montrant le livre de l'évangile qu'il devait proclamer et suivre, portant la palme des martyrs et une grappe de raisin, une serpette, instrument de son martyre (et de son métier) ou avec une grille, rappelant également ses tortures. II est vénéré partout où l'on fait du vin. On le trouve sur des vitraux, en statue, en image, dans des églises mais aussi dans des caves. Le renouveau dans l'attention qu'on lui porte devrait ne pas être détourné par le folklore, mais au contraire, conduire à la source : l'amour de Dieu et des hommes. (1000 questions.net)

Dans la cathédrale de Bourges voir le vitrail du XIIIe s., Baie 12, Chapelle Ste-Catherine. En bas, St-Vincent diacre à Saragosse est présenté à l'évêque Valère. Tous deux sont arrêtés par le procurateur Dacien (en haut). L'évêque Valère est condamné à l'exil tandis que St-Vincent sera envoyé à la torture (hors cliché) ; (à découvrir sur flickr.com)
JPBrunet 17jan2015

Ordination de Bruno Thurneyssen le 30 novembre 2014

En l'église saint-Cyr d'Issoudun, l'émotion était palpable sur cet homme de 58 ans, agriculteur à Primelles dans le Cher, lorsqu'il échangea un baiser fraternel avec ses nouveaux frères. Dans l'assemblée, Valérie, son épouse recevait de son côté l'accolade des autres épouses de diacre. C'est ainsi que se forge l'amitié, vécue auprès du Christ.

JPBrunet 2déc2014