Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Dimanche 2 octobre 2016 - Installation comme curés de M. l'abbé Vincent Béguin et du Père Pierre-Célestin Wambo

Installation comme curés de M. l'abbé Vincent Béguin, curé-modérateur, et du Père Pierre-Célestin Wambo, curé.

Pour télécharger l'homélie, cliquez ICI

 

 

Homélie de Monseigneur Maillard

 

1re lecture : Ha 1, 2-3 ; 2, 2-4 
Psaume 94
2e lecture : 2 Tm 1, 6-8.13-14
Evangile : Lc 17, 5-10

     
     
Permettez de laisser résonner le beau texte que saint Paul adresse à Timothée et qui s’applique à nous aujourd’hui encore dans la foi que nous vivons, dans le contexte qui est le nôtre :

  • La foi comme un don gratuit de Dieu. C’est l’œuvre de Dieu en nous, à nous d’ouvrir notre cœur à ce don.
  • Un esprit de force, d’amour, de pondération. Il faut être fort pour témoigner de la foi dans le contexte actuel. Songeons à tous ceux qui sont persécutés à cause de leur foi.
  • N’aie pas honte de rendre témoignage.
  • Garde le dépôt de la foi dans toute sa beauté.

     
Frères et Sœurs, notre célébration de ce jour a un caractère important qui concerne et implique tous les membres de vos communautés.

  • Deux prêtres vous sont envoyés par l’Eglise : ils partagent ensemble une mission et une responsabilité communes, celles de faire connaître et vivre l’Evangile du Christ.
  • Ce sont deux hommes qui ont donné leur vie pour l’Evangile. Leur relation de pasteur avec vous est un service qui engage et mobilise leur vie personnelle avec l’histoire de l’un qui n’est pas l’histoire de l’autre, religieux venu d’un pays d’Afrique, mais le Christ et l’Evangile les rassemble pour une collaboration que l’Eglise veut fraternelle.
  • Il me semble que l’on peut souligner les deux pôles de la mission qui leur est confiée : tout faire pour que l’Evangile soit annoncé, connu, vivant dans les communautés chrétiennes au XXIe siècle : annoncer, célébrer, témoigner. Cette mission s’accomplit en communion avec tout le diocèse.
  • Le second pôle, c’est de rassembler dans une même communauté les fidèles qui partagent la même foi. Certes, les fidèles sont différents par leur personnalité, leur histoire, leur choix de vie, mais l’important est de se rassembler dans l’unité, la confiance au-delà des susceptibilités, des jalousies. La relation de confiance entre les fidèles et leur pasteur est très importante pour leur équilibre de vie personnelle. J’oserais dire que vous êtes la famille du prêtre qui a renoncé à fonder une famille pour le service des fidèles. Vous êtes en quelque sorte la famille du prêtre et, en ce sens, un grand et indispensable soutien surtout lorsque cette famille naturelle habite un autre continent.

Dans l’Eglise d’aujourd’hui, les chrétiens sont amenés à collaborer avec les prêtres dans des conseils, mouvements, services, paroisses. C’est indispensable dans le contexte actuel où les prêtres sont moins nombreux.
Pour autant, le souci des vocations, de l’éveil et de l’éducation à entendre et discerner l’appel de Dieu dans nos vies doit habiter la prière et la préoccupation de nos communautés chrétiennes. Nos communautés demandent des prêtres mais que font-elles pour interpeller et soutenir cet éveil aux vocations ? A quoi Dieu nous appelle-t-il ? Les prêtres ne tombent pas du ciel, ils viennent des communautés. Dans le parcours de formation d’un jeune, en catéchèse, dans un mouvement, une aumônerie, dans le parcours de vie, se poser cette question : à quoi Dieu m’appelle ? Quelle sera ma place dans la communauté ? Un discernement est à opérer, dans la foi, la prière pour les éducateurs, le témoignage, l’estime et la prière de chacun de nous.
     
Une année de grâce :

  • La joie de l’Evangile.
  • Laudato Si.
  • La joie de l’Amour (Famille).
  • La miséricorde.

     


     + Armand MAILLARD
     Archevêque de Bourges