Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

27 mars

Livre des Actes des Apôtres 10,34a.37-43. 


En ces jours-là, quand Pierre arriva à Césarée chez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole et dit :
« Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les commencements en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : 
Jésus de Nazareth, Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance. Là où il passait, il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. 
Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, 
Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester, 
non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. 
Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que lui-même l’a établi Juge des vivants et des morts. 
C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage : Quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

 

Pour lire les textes du jour, rendez-vous sur l'Evangile au quotidien  

 

 

Méditation proposée par Mgr Armand Maillard

Ce matin de Pâques, nous fêtons le Christ ressuscité, Alleluia que nous chantons comme un cri de victoire de la vie sur la mort. Pierre prend la parole et retrace le parcours, l’itinéraire de Jésus, « chez un centurion de l’armée romaine ». Au-delà de la mort sur la Croix, « Dieu l’a ressuscité le 3e jour. Il s’est manifesté aux témoins que Dieu avait choisis d’avance », lesquels sont chargés d’annoncer au peuple... « Tout homme qui croit en lui reçoit de lui le pardon de ses péchés ! »

Notre baptême prend tout son sens à la fête de Pâques où beaucoup de baptêmes sont célébrés. A nous de nous redire le sens de notre condition de baptisés, d’évoquer souvenirs et traces de cette fête et pourquoi pas d’avoir un dialogue avec notre parrain, marraine...