Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

15 février

Livre du Lévitique 19,1-2.11-18. 


Le Seigneur parla à Moïse et dit : 
« Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël. Tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. 
Vous ne volerez pas, vous ne mentirez pas, vous ne tromperez aucun de vos compatriotes. 
Vous ne ferez pas de faux serments par mon nom : tu profanerais le nom de ton Dieu. Je suis le Seigneur. 
Tu n’exploiteras pas ton prochain, tu ne le dépouilleras pas : tu ne retiendras pas jusqu’au matin la paye du salarié. 
Tu ne maudiras pas un sourd, tu ne mettras pas d’obstacle devant un aveugle : tu craindras ton Dieu. Je suis le Seigneur. 
Quand vous siégerez au tribunal, vous ne commettrez pas d’injustice ; tu n’avantageras pas le faible, tu ne favoriseras pas le puissant : tu jugeras ton compatriote avec justice. 
Tu ne répandras pas de calomnies contre quelqu’un de ton peuple, tu ne réclameras pas la mort de ton prochain. Je suis le Seigneur. 
Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur. Mais tu devras réprimander ton compatriote, et tu ne toléreras pas la faute qui est en lui. 
Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur.

 

Pour lire les textes du jour, rendez-vous sur l'AELF   

 

Méditation proposée par le P. Daniel Auguié

L'appel à la sainteté rappelé par la lecture d'aujourd'hui et, en son temps, par le Concile Vatican II est pour tous. Cet appel n'est pas au-dessus de nos forces, il doit s'inscrire dans le concret de nos vies, notamment par le respect dû à chaque personne quelle que soit sa situation de vie. Cette sainteté donne un visage humain à la miséricorde car elle traduit le désir qu'à Dieu de se faire proche de chacun, particulièrement des plus démunis, souvent rejetés. Jésus en est l'exemple parfait lui qui, selon Pape François, est le visage même de la miséricorde.

Orientation pour la journée : je fais attention à la manière dont je regarde les autres. Je vais m'exercer à vivre la "promotion fraternelle" ; c’est-à-dire voir d'abord leur côté positif avant de critiquer ou de parler dans le dos au lieu de parler face à face.