Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Retour sur la visite castelroussine de Mgr Maillard

Monseigneur Maillard a entamé le week-end dernier un tour des doyennés. Il est passé à Châteauroux et tout s'est visiblement très bien déroulé. Mgr Maillard est revenu ravi.

Le week-end dernier, samedi 4 et dimanche 5 février, Mgr Maillard a débuté son tour du diocèse, censé s'achever en juin prochain. Notre archevêque atteindra effectivement cet été la limite d'âge, 75 ans, au-delà de laquelle il devra partir à la retraite. Il a donc décidé de visiter les doyennés afin de faire un bilan de fonctionnement de ce découpage du diocèse qui, pour rappel, est un regroupement de paroisses.

Pour Mgr Maillard, la visite dans le doyenné de Châteauroux fut une réussite. Il a pu rencontrer vendredi soir au Poinçonnet tous les responsables du doyenné, à savoir les prêtres, les diacres, les équipes d'animation pastorale, les différents conseils des paroisses et les responsables de mouvements et de services.

Dès le samedi matin, une rencontre a eu lieu avec les jeunes de l'aumônerie y compris des scouts, des louveteaux aux lycéens. S'en est suivie un échange avec les chrétiens de Déols souhaitant discuter et poser des questions à Mgr Maillard. Le constat fait par l'archevêque est que beaucoup de gens avancent en âge et ne trouvent personne pour les remplacer. Le message est lancé !

Le dimanche matin, un dialogue s'est déroulé avec les personnes en responsabilité au sein d'associations de solidarité comme le Secours Catholique, les aumôniers de prison, Foi et Lumière, Chemin d'espoir, Osons la fraternité, Espérance et vie, la Pastorale des migrants, la fraternité Saint Jean-Baptiste et le Service évangélique des malades. Les gens témoignaient de ce qu'ils avaient pu vivre au sens de leur association et de tables ouvertes.

Cette visite s'est clôturée par la messe du dimanche matin suivie d'échanges avec les paroissiens des Saints-Apôtres et de la Résurrection. Notre archevêque a confié que le programme était chargé et fatiguant, mais qu'il disposait de la détermination pour faire le tour de tout le diocèse avant l'arrivée de son successeur.

François Chasseriau

Le 7 février 2018

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.