Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Les migrants et réfugiés pris en charge en Berry

Le Foyer St François est une oeuvre catholique s’occupant de diverses personnes en situation de précarité parmi lesquelles les demandeurs d’asile.

Ému de la situation de nos frères Chrétiens d’Orient, le foyer s’est mobilisé pour alerter dès le mois d’avril sur la situation critique particulière des minorités aussi bien en Irak qu’en Syrie. 

L’action conduite en ce moment s’organise autour de 2 axes.

Venir en aide aux personnes restées sur place

Permettre à ceux qui restent dans leur pays de retrouver des conditions de vie minimales après avoir vécu l'extrême précarité depuis août 2014 et favoriser par le soutien de l’Eglise l’émergence d’une solution qui permette aux Chrétiens (et autres minorités) de continuer à vivre dans ce Moyen-Orient où le christianisme est né il y a 2000 ans. Le Foyer Saint François veut, pour ce faire, appuyer l’action de Fraternité en Irak (association créée par des jeunes en 2011 qui ne voulaient pas rester sans rien faire face à l’épuration en cours). 

Prendre en charge les exilés

Structurer l’aide matérielle et humaine à apporter aux familles qui ont fait le choix de l’exil en France (assistance aux démarches administratives, dons pour redémarrer une vie : vêtements, argent, voiture, matériel, organisation de visites, appui pour l’apprentissage du français, répétition de cours pour les jeunes...). Objectif : permettre une intégration réussie en espérant que la communauté internationale se mobilise pour supprimer la gangrène de l’islamisme radical et favoriser l’émergence d’une situation politique apaisée.

Aujourd'hui, le Foyer Saint François peut compter sur 40 personnes qui se sentent mobilisées pour fournir une aide matérielle, fournir une aide administrative, donner des cours de français, héberger, etc. Des familles sont régulièrement accueillies. On peut citer cette famille de onze personnes, prise en charge en août dernier, dont les enfants ont pu faire leur rentrée ces jours derniers. La plus grande difficulté : leur fournir une aide linguistique, matérielle et administrative solide pour que leur intégration se fasse de manière efficace et durable.

 

François Fayet

François Chasseriau

Le 10 septembre 2015

 

Laurent Jean-Pierre
Laurent Jean-Pierre a écrit :
16/09/2015 11:12

Très bien. Une recherche sur Châteauroux ne serait-elle pas necessaire... et étudier la question

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.