Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

La Porte Sainte de la cathédrale est ouverte !

C’est ce dimanche 13 décembre que les portes jubilaires ont été ouvertes par Mgr Maillard ; une partie des prêtres et diacres du diocèse et 1000 personnes sont venues assister à la célébration.

C’est une célébration très particulière qui s’est déroulée dimanche 13 décembre dernier, et ce à plusieurs titres.

Tout d’abord, il s’agissait de l’ouverture des portes jubilaires, à la demande du Pape François.

Ensuite, c’est une célébration qui a eu lieu sur le parvis de la cathédrale, sous les yeux du millier de personnes venues de tout le Berry pour l’occasion.

Une trentaine de communautés et confréries confondues ont également répondu à l’appel ce dimanche, réunies autour de leur bannière ou bâton.

Le temps de bénédiction des portes a été aussi marqué par un commentaire du père Audat sur le tympan de la cathédrale, expliquant la spiritualité qui s’en dégageait et pouvant servir à chacun dans le cadre de l’année de la miséricorde. Le père Maritaud a ensuite lu des extraits de la bulle papale de la miséricorde (cliquez ici pour la lire et la télécharger). Enfin, l'évêque a frappé trois fois les portes avec la croix archi-épiscopale avant leur ouverture.

Ce sont alors les bannières, la maîtrise St Étienne, les prêtres et diacres, puis la foule qui se sont engouffrés dans la cathédrale, permettant alors le début des vêpres.

Mgr Maillard paraissait heureux à la vue du peuple berrichon présent à cette célébration.

Après la lecture d’un extrait de la lettre aux Philippiens, Mgr Maillard a mis en exergue la joie et la sérénité, il a aussi parlé de l’idée de la brebis perdue pour que nous exprimions la joie contagieuse :

« Réjouissez-vous avec moi, réjouissons-nous avec le Seigneur, chacun porte en lui cette brebis égarée que nous recherchons dans nos relations. […] Il faut nous mettre en compagnie du Seigneur à la recherche de la brebis perdue ».

« La miséricorde est source d’espérance pour une invitation à s’incarner dans notre quotidien ». 

« Nous devons être pèlerins de la Miséricorde et serviteurs du pardon ».

Avant la fin de la célébration, les pères Audat pour la cathédrale, le père Auguié pour Notre-Dame du Sacré-Coeur à Issoudun et un frère de Notre-Dame de la Miséricorde à Pellevoisin ont rappelé leur programme sur l’année pour pouvoir accueillir les pèlerins qui viendront passer les portes Saintes.

Cette année de la Miséricorde se clôturera par la fermeture de la porte le dimanche 13 novembre 2016 à 15h30.

 

Hubert Vivier

François Chasseriau

Le 15 décembre 2015

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.