Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

La mission rurale au service de la sauvegarde de la Création

Le service de la mission rurale a donné rendez-vous samedi 1er octobre dernier en Brenne-Touraine pour sensibiliser à la sauvegarde de la Création à la lumière de Laudato Si'.

Emmanuel Bourgy et François Mignet

Emmanuel Bourgy, agriculteur bio depuis 2007, qui possède également 2 étangs exploités en pisciculture bio, était présent à cette journée de sensibilisation à la sauvegarde de la création. Le pisciculteur a organisé une activité pour débuter la journée consistant en une lecture de paysage. Chacun devait donc s'attarder sur la faune, la flore, les formes, les couleurs, les aménagements éventuels, sur ce que cela signifiait, sur ce qui avait pu se passer et sur ce qui pouvait arriver.

Comme il nous l'explique, "l'intérêt est d'avoir un regard différent sur ce qui nous entoure, ce que nous ne faisons pas au quotidien. Parfois, nous ne nous rendons pas compte des équilibres qui sont autour de nous". "L'homme va trouver une nouvelle place [...] en sachant qu'aujourd'hui, nos actions ont un impact sur notre maison commune". Il va falloir que nous ayons un regard plus modeste et bienveillant sur l'environnement qui nous entoure.

Le mot d'ordre est Équilibre pour Emmanuel Bourgy. L'homme insiste sur la nécessité de trouver un équilibre. L'objectif n'est pas de ne pas progresser technologiquement ou de stopper la course au "moins cher", l'objectif est que chacun trouve sa place dans notre monde d'aujourd'hui. En tant qu'agriculteur, il n'est par exemple pas nécessaire de se débarrasser à tout prix des mauvaises herbes, mais certaines d'entre elles peuvent modifier les caractéristiques du sol et aider les cultures à pousser.

Les changements de comportements et les regards passeront par un niveau local. Un consommateur est un citoyen qui dialogue avec ses producteurs locaux.

 

​François Mignet, directeur du parc de la Brenne, autre invité de marque pour cette journée, a pu expliquer ce qu'était qu'un parc naturel régional et notamment celui de la Brenne. Ce parc est géré par des élus locaux qui essaient de sauvegarder ce territoire naturel. Le fait que ce parc soit une volonté des acteurs territoriaux et le fait que leur volonté est le dialogue pour mener à bien les projets sur le parc a marqué l'ensemble des participants.

Les élus ont pu réfléchir à un panel d'activités pour faire vivre le territoire aussi bien au niveau du tourisme, culturel, commercial, de la sensibilisation des enfants et des jeunes, jusqu'à aider des jeunes dans leurs projets.

Économiquement, les défis majeurs du parc de la Brenne sont principalement ceux liés à la pisciculture et au tourisme. Un gros travail de communication est en chantier pour informer de la qualité du poisson élevé sur place. La concurrence est en effet rude face aux poissons de mer tels que le cabillaud, le merlu ou le saumon qui envahissent nos étales de supermarchés.

 

Une journée de sensibilisation riche en enseignements et dont les intervenants ont sû convaincre les participants de la nécessité de changer notre regard sur notre maison commune.

 

François Chasseriau

Le 5 octobre 2016

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.