Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Faire payer l'entrée de la cathédrale ? Ce n'est pas prévu...

Après les déclarations de Stéphane Bern qui ont provoqué un raz-de-marée lundi 13 novembre dernier dans l'ensemble des médias, les pères Quessard et Massip (recteur et ancien recteur de la cathédrale) réagissent à une éventuelle entrée payante des cathédrales.

Le père Massip, de passage dans les studios de RCF, a pu exprimer dans la vidéo ci-dessus son profond désaccord avec les propos tenus par Stéphane Bern lundi 13 novembre dernier. Il rappelle que la loi française ne permet pas de faire payer l'entrée des édifices religieux.

Le père Quessard, recteur actuel de la cathédrale, rappelle également que la chose n'est pas envisageable légalement.

Petit rappel légal : 

Les cathédrales érigées avant 1905 sont propriété de l’État tandis que l’Église catholique en est affectataire. La Loi de 1905 rappelle que, si l’État est propriétaire des lieux de culte, ceux-ci restent affectés au culte de façon permanente, totale et gratuite. La loi précise encore que « la visite des édifices et l’exposition des objets mobiliers classés seront publiques : elles ne pourront donner lieu à aucune taxe ni redevance » (art.17).

En outre, les cathédrales, alors même qu’elles font partie du patrimoine culturel de la France, sont avant tout des lieux de prière et de culte dont l’accès doit être libre. En notre époque de bruit et de tribulations, les cathédrales constituent des lieux de paix et d’intériorité, proposés à tous.

Rendre leur accès payant entamerait la dimension de gratuité que comporte la proposition de la foi, la rencontre avec Dieu, dont les édifices religieux peuvent constituer un cadre. Parce que les cathédrales sont des lieux d’expression de la spiritualité catholique – notamment dans sa dimension artistique -, leur accès libre est aussi un accès libre à la foi chrétienne.

Les pères Massip et Quessard rappellent également qu'il serait incohérent de faire payer un droit d'entrée aux paroissiens souhaitant venir se recueillir. Il n'est pas question de faire payer un droit d'accès à la prière dans ces lieux destinés avant toute chose au recueillement spirituel.

Le père Quessard note que des cierges et bougies sont à disposition des personnes visitant le monument de faire un don à la paroisse s'ils le souhaitent. Des collectes paroissiales sont également organisées dans l'année et des dons peuvent se faire de manière toute simple, en venant voir le prêtre en fin de célébration ou en se rendant au presbytère ou à la maison paroissiale. Mais certes, cela ne sera pas dédié à l'entretien des édifices si ceux-ci ont été construits après 1905.

Pour autant, l’entretien des cathédrales est une préoccupation croissante pour l’État comme pour l’Église. Et il est bien souvent urgent de trouver des ressources nouvelles pour accompagner l’Etat dans sa responsabilité d’entretien de ces édifices. Avec les catholiques, ce sont les français et tous les visiteurs qui peuvent être sollicités pour participer librement, par leur générosité, à la sauvegarde de ce patrimoine tant historique, artistique que spirituel. Déjà, des organismes existent pour la sauvegarde de ce patrimoine.

François Chasseriau

Le 14 novembre 2017

FONVIELLE
FONVIELLE a écrit :
16/11/2017 22:24

Les remarques très pertinentes des RP Massip et Quessard rappelant la loi de 1905 ont-elles été faites par la CEF à M. Bern ?

KUBICKE EDITH
KUBICKE EDITH a écrit :
17/11/2017 20:40

Il n'y a déjà pas beaucoup de monde dans nos Eglises et Cathédrales, alors là ça serait encore pire !!!!!!!

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.