Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Eglise Catholique en Berry Diocèse de BourgesDiocèse de Bourges
menu

Effort de Carême : La pénitence

Faire pénitence pendant le Carême c'est généralement respecter un jeûne et l’abstinence. Pendant ce temps de pénitence, l'Église demande traditionnellement de se confesser et faire le chemin de croix.
La pénitence en tant que gain de liberté

Hors de question de se faire mal pour se faire mal ! Cela ne serait pas très équilibré et même assez malsain d’imaginer Dieu se réjouir de tout ça. Pas d’excès non plus : ce qui est admirable chez un grand saint n’est pas forcément imitable par tous. Un effort doit être concret, simple, réalisable et… vérifiable ! Donc ni trop vague, ni trop dur.

Faisons le choix de la simplicité ! « Sur quoi ne suis-je pas vraiment libre ? »

Les efforts de carême, les privations, n’ont pas d’autre but que de me rendre un peu plus libre pour penser à Dieu et être capable de le choisir, de lui donner la première place, de dire « non » au mal.

Les exemple de dépendance sont faciles à trouver : tabac, alcool, ordinateur, téléphone, réseaux sociaux, paresse au travail, au réveil, retard permanent…  choisissons un point ! Ne le lâchons pas ! On ne gagne pas d’un coup. Mais quelle joie de sentir qu’on a un peu progressé et que cela nous rend faciles les choix plus importants, face à la tentation par exemple. Combien de fois sommes-nous tombés juste par faiblesse ? Par manque de liberté ? Exercer sa liberté sur un point de sa vie, c’est la retrouver par ricochet sur tout le reste !

Même si on peut aussi décider pendant le carême de lutter contre tel ou tel péché en particulier, la pénitence, ce n’est pas se priver de choses mauvaises ! Eviter un péché, c’est toute l’année ! Mais retrouver un peu de liberté vis-à-vis de quelque chose qui n’est pas en soi mauvais, mais qui a pris trop de place, ou qui encombre un peu notre vie, nous aidera dans le combat spirituel quotidien contre la tentation.

La pénitence en tant qu'effort spirituel

Il est souhaitable de se confesser pendant le Carême qui est un temps de pénitence. Il est obligatoire de confesser ses péchés graves au moins une fois par an (Quatrième concile du Latran (1215), canon 21, Code de droit canonique, canon 989).

Pendant le carême, il fallait se confesser et accomplir sa pénitence pour "faire ses Pâques.

Il est également souhaitable de faire le chemin de croix le Vendredi saint et les vendredi de Carême. Des paroisses organisent des chemins de croix tous les vendredis de ce temps liturgique. Pendant ce temps de pénitence et de prière, il faut penser à la passion du Christ pour se préparer à fêter sa résurrection.

François Chasseriau

Le 29 mars 2017

Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text.